Accueil / Actualités / Luxembourg : le hijab accepté à l’école
Voile à l'école luxembourgeoise
Crédit photo : lenouvelobservateur.com

Luxembourg : le hijab accepté à l’école

Cette semaine, au parlement luxembourgeois, le député socialiste Yves Cruchten a soulevé une question de poids: celle des signes religieux à l’école. Crucifix, hijab et kippa, qu’en est-il vraiment ?

Rien d’interdit à ce niveau

A la question du député, l’actuel ministre de l’Education a rétorqué pour le moins clairement, comme le rapporte LeQuotidien.lu : « Il n’y a pas, à ma connaissance, de règle communément admise qui interdise le port ostensible de signes religieux à l’école. » Voilà, c’est dit. Autant que le crucifix, le hijab n’est prohibé par aucune loi et peut donc être porté sur les bancs des établissements scolaires.

La liberté d’expression qui prime

« L’instruction scolaire munira les élèves de l’esprit tolérant et critique adéquat pour discerner les convictions personnelles et la propagande idéologique », appuie Claude Meisch mentionnant cependant que seul le hijab est autorisé.

…mais pas pour les professeurs

Si les élèves ont une totale liberté d’application de leurs convictions religieuses -en portant par exemple le voile islamique-, pour les instituteurs, il en est autrement : le corps enseignant est soumis à la neutralité. Autant dire que tout reste encore assez flou. Ce qui est néanmoins de bon augure reste l’autorisation aux étudiantes de se vêtir comme elles l’entendent selon leur foi sans avoir à être inquiétées -pour le moment- par une quelconque loi se cachant derrière la laïcité.

Loin des pays scandinaves, le Luxembourg montre néanmoins qu’il a un wagon d’avance sur la France par rapport à la tolérance.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*