Accueil / Actualités / Ramadan : 5 Marocains condamnés pour avoir bu de l’alcool et mangé en public

Ramadan : 5 Marocains condamnés pour avoir bu de l’alcool et mangé en public

Vendredi, cinq jeunes Marocains ont été condamnés à six mois de prison ferme pour ivresse sur la voie publique ainsi que pour avoir mangé en plein mois de Ramadan par le tribunal de première instance de Souk El Arbaa du Gharb, ville située à une quarantaine de kilomètres au nord de Kénitra.

Attrapés en flagrant délit 

Ce sont des membres de la gendarmerie royale rodant à Sidi Allal Tazi, commune rurale de la région de Souk El Arbaa, qui ont pris en flagrant délit les cinq individus consommant des boissons alcoolisées ainsi que de la nourriture.

Le juge ayant condamné les jeunes hommes aurait volontiers prononcé une sentence beaucoup plus importante que la loi ne le lui permet. En effet, au Maroc, la loi limite la condamnation d’un musulman ne respectant pas le jeûne du mois de Ramadan à six mois d’emprisonnement accompagnés d’une amende oscillant entre 12 et 120 dirhams (soit entre 1.2 et 12 euros).

Un cas similaire à Rabat 

Un jeune homme de 19 ans avait déjà été appréhendé à Rabat après avoir ostensiblement fumé une cigarette dans la rue. Pour se défendre, il avait répondu au magistrat devant le parquet, exercer sa liberté individuelle.

Le phénomène « Mali »

Les membres du Mouvement Alternatif des Libertés Individuelles (Mali) ont revendiqué ce droit de manger en public en plein mois de Ramadan encore cette année, à Rabat, à la veille du début du mois béni. Selon eux, les citoyens marocains non musulmans devraient être autorisés à manger en public durant Ramadan sans être inquiétés par les autorités ou par les citoyens.

La  création de la nouvelle unité de police endigant le non-respect du jeûne démentie par les autorités

C’est ce que nous apprenait le quotidien marocain Al Ayam. En effet, avait été annoncée la création d’une unité de police ayant pour mission de traquer les contrevenants à cette obligation religieuse. Mais il n’en est rien. Les autorités du Royaume chérifien ont démenti cela.

 

 

 

Un commentaire

  1. Qu’ils boivent de l’alcool est une chose. Qu’ils mangent dans la rue en est une autre.
    Pourquoi condamner quelqu’un qui mange dans la rue ? C’est stupide. Ramadan ou pas. Ils sont libres. Si les personnes qui jeûnent sont dérangées par les gens qui veulent manger alors elles ne font pas preuve de beaucoup de détermination.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*