Accueil / Actualités / Tuerie de Bruxelles : Le CFCM dévoile son « guide » pour les Musulmans de France

Tuerie de Bruxelles : Le CFCM dévoile son « guide » pour les Musulmans de France

Ce dimanche, Mehdi Nemmouche se faisait arrêter à la gare Saint Charles à Marseille, accusé d’être responsable de la fusillade du Musée juif de Bruxelles. Alors que certains médias et personnalités politiques parlent d’une radicalisation croissante, le CFCM a décidé de sortir le grand jeu.

Les Musulmans de France invités à comparaître

Cette affaire a été l’occasion pour le Conseil français du culte musulman d’expliquer sa propre conception de l’islam, en dévoilant au grand jour sa fameuse charte annoncée il y a quelques semaines de cela. Cette « Convention citoyenne des Musulmans pour le vivre ensemble », constituée de 19 articles, se veut donner la définition propre des règles à respecter pour le Musulman vivant en France :


« Vivant dans le temps et l’espace de leur société, les musulmans de France affirment leur volonté d’ouverture et de paix dans le rejet de la violence et la condamnation de toute menée subversive, terroriste ou criminelle »

Le président du CFCM, Dali Boubakar, a quant à lui essayé de se justifier, comparution oblige. Il s’interroge lui même sur « l’impuissance des Musulmans  » : « Comment voulez-vous que la communauté musulmane qui est loin de ces problèmes puisse intervenir? ».
Son vice président, M.Kbibech, n’a pas l’air tout à fait d’accord avec la position de son président, et accrédite une autre hypothèse :« Mais, même si ces jeunes s’autoradicalisent hors du circuit communautaire, il y a une prise de conscience de la nécessité de traiter ce fléau à la source »,

Quoi qu’il en soit, heureusement que le CFCM est là pour rectifier le tir face à cette recrudescence de craintes et d’interrogations, bien qu’eux même n’aient pas l’air de saisir le « problème à sa source ». Il semblerait que les amalgames ne faibliront pas par le biais d’une charte dont les rédacteurs eux-mêmes restent perplexes quant à la réflexion de son contenu.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*