Accueil / Enquêtes / Yacine Zahraoui : « J’attends l’aide de ma communauté! »
Crédit Photo : islametinfo.fr

Yacine Zahraoui : « J’attends l’aide de ma communauté! »

Yacine Zahraoui a mis terme à sa grève de la faim après 20 jours de disette pour se faire entendre, en vain. Yacine Zahraoui est ce jeune homme licencié par son entreprise, la SNCF, abusivement; un jeune homme qui crie depuis fin 2012 à l’injustice. Nous nous sommes donc entretenus avec lui afin de comprendre les vérités de cette affaire.

Retour en arrière

Yacine est un jeune homme bosseur aux idées bien claires, il fait un BAC professionnel en alternance et entre donc à la SNCF pour deux ans. Sur Compiègne, tout se passe idéalement bien. L’équipe avec qui « il tourne » est composée d’une dizaine d’individus avec qui il s’entend plutôt bien. Etant un bon élément, la SNCF lui propose donc de rejoindre les rangs de la société en fin de contrat d’alternance avec un CDI. Yacine signe et intègre une équipe sur Amiens.

A Amiens, le bizutage commence

Arrivé dans sa nouvelle équipe, équipe réduite, il ne s’intègre pas comme il le pensait. Ses collègues de travail ne lui donnent pas le crédit qu’ils lui doivent. Commence alors le bizutage dans toutes ses formes. Yacine subit des injures raciales, des propos de plus en plus répétés suivis de gestes. Il nous raconte que durant Ramadan, « un de mes collègues sur Amiens savait que je jeûnais, il a donc pris un verre d’eau et me la mis devant ma bouche avant de le retirer en se moquant » et ajoute également « un jour, j’avais une petite barbe anodine liée plus au délaissement qu’à autre chose. L’un des membres de mon équipe a donc lancé  : « on va être exterminés ! » « . Pire, ils vont même jusqu’à avoir des comportements obscènes à l’égard du jeune homme. Suite à ces harcèlements moraux et physiques, Yacine s’adresse à sa hiérarchie pour l’alerter de cette situation, laquelle lui répond qu’il n’y a rien de grave « c’est amical », que Yacine « doit prendre sur lui » et que si « ça ne va pas, c’est de sa faute ». Un discours des plus ahurissants pour une personne en totale détresse.

Le basculement 

Yacine se sent de plus en plus mal, on ne l’entend pas et pire, on l’accuse de tout faire pour ne pas s’intégrer dans son équipe. Des évaluations ont lieu tous les 3 mois au sein de l’entreprise, les notations de Yacine Zahraoui deviennent alors négatives, sans aucune raison. On lui reproche alors de ne pas connaitre le métier et de manquer de respect à sa hiérarchie avant de le licencier en décembre 2012.

S’en suivent des problèmes familiaux, il perd son logement, sa famille lui reproche de ne pas avoir fait le nécessaire. Elle n’arrive pas à comprendre comment il a pu perdre son boulot. Les liens sont rompus et Yacine se retrouve donc dans la rue à demander justice en cette fin de mois de mai en entamant une grève de la faim qu’il arrêtera 20 jours plus tard comprenant que ce n’est pas la solution pour se faire entendre ni même le moyen recommandé par sa religion. Durant sa grève, c’est un voisin de confession chrétienne qui lui a confié sa voiture pour y dormir, sa salle de bains pour se laver. Yacine martèle « j’attends encore que des gens de ma communauté viennent m’aider, pour l’instant je n’ai eu le soutien que de personnes non-musulmanes ». Un rappel flinguant.

Ayant contacté de nombreux collectifs de soutien, un avocat et d’autres organisations, Yacine espère avoir gain de cause et être à la fois dédommagé pour les préjudices et réintégrer son entreprise au poste qu’il souhaite, comme ce fut le cas pour d’autres.

Vous aussi, venez en aide à votre frère en lui témoignant votre soutien face à cette injustice. Ecrivez aux dirigeants de la société SNCF pour faire pression et demander réparation des préjudices.

Adresse de contact : http://www.sncf.com/fr/presse/contacts

mail presse : servicedepresse@sncf.fr

Demandez à avoir :

Guillaume Pépy, numéro 1 de la SNCF

Stéphane Volant, Secrétaire Général de la SNCF

 

3 plusieurs commentaires

  1. As Salam WaAleykoum Wa rahmatullahi Wa barakatû,
    J’ai été touchée par cet article et j’aimerais savoir si ce frère est toujours sur Amiens, et s’il a pu etre hébergé ou relogé.
    si ce n’ est malheureusement pas le cas, je suis d amiens et nous pourrions nous mobiliser avec quelques membres de la communauté afin de lui venir en aide incha’Allah, ne serait ce qu’ a travers le partage d’ un repas.
    pourriez vous m apporter ces informations svp.
    merci pour vos articles et bonne continuation incha’Allah

  2. Qu’Allah te vienne en aide mon frère fi Allah !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*