Accueil / Actualités / Un robot promettant de faciliter la vie aux handicapés!
Crédit photo : www.aufaitmaroc.com

Un robot promettant de faciliter la vie aux handicapés!

Trois étudiants marocains en 4ème année à l’Ecole marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI) ont fait le pari de créer un robot afin d’aider les personnes handicapées dans leur quotidien.

Red Silence ou le robot intelligent 

Ils s’appellent Yassine Mounir, Idrissi El Amrani et Hicham Bouchikhi, ils sont amis et camarades de classe, et ont décidé de concevoir une innovation permettant aux personnes souffrant de déficience motrice de communiquer par un simple clin d’œil.

En effet, Red Silence consiste en des lunettes intelligentes couplées avec une tablette présentant des images d’objets du quotidien. Il suffit à la personne les portant de fixer un de ces objets puis de cligner des yeux afin de faire comprendre à son interlocuteur ce qu’elle désire.

S’ajoute à ces lunettes innovantes, un robot comportant une caméra. Ce dernier permettra, entre autres, de désigner un objet ne figurant pas sur la liste des objets prédéterminés, en orientant le robot.

Enfin, ce robot, intégré d’une alarme, pourra la déclencher en cas d’urgence.

Une idée issue de leur vécu 

Ce n’est pas anodin si leur projet a pour but d’améliorer le quotidien des infirmes. Effectivement, l’un des ingénieurs dont la tante était atteinte de la maladie de Parkinson a souhaité favoriser la communication avec cette dernière.

« C’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée de donner aux personnes comme ma tante les moyens de s’exprimer par un simple mouvement des yeux » explique Idrissi El Amrani.

Une innovation qu’ils présenteront à Doha

Les ingénieurs en devenir ont demandé à ce que leur innovation soit brevetée, et ont donc déposé un dossier auprès de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale.

Mais leur ambition est bien plus dévorante que cela, puisque le trio participe  au concours Imagine Cup organisé par Microsoft. Ils présenteront leur robot Red Silence ce samedi 31 mai à Doha, au Qatar, à l’occasion de la demi-finale.

Les trois jeunes hommes souhaiteraient le commercialiser à des prix allant de 1.000 à 2.000 dirhams (soit entre 100 et 200 euros).

Des projets plein la tête 

Les futurs ingénieurs ne comptent pas s’arrêter là! Bien au contraire!

Ils sont actuellement en train de travailler sur un fauteuil roulant. Oui mais pas n’importe lequel, s’il vous plaît! Celui-ci devrait permettre d’envoyer des images aux proches dans le cas où leurs utilisateurs chuteraient. 

 

Mettons nos compétences au service de la Oumma et rendons plus douce la vie de ceux qui sont en difficulté…

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*