Accueil / Actualités / Air France condamnée pour « discrimination » envers une militante palestinienne

Air France condamnée pour « discrimination » envers une militante palestinienne

Pour son appartenance religieuse et sa nationalité non israélienne, Horia Ankour, en mission pour la cause palestinienne s’est vu débarquée de son vol en direction de Tel-aviv.

Débarquement immédiat  car ni juive, ni israélienne

Le 15 avril 2012, à l’aéroport de Nice, Horia Ankour qui devait se rendre à Tel Aviv pour une mission humanitaire « Bienvenue en Palestine » fut contrainte de quitter l’avion. Une employée d’Air France lui a en effet demandé si elle était de nationalité israélienne et de confession juive. Suite aux réponses négatives,  l’employée a débarqué la militante. Celle-ci décide donc de porter plainte contre la compagnie pour « discrimination ».

Une discrimination confirmée  par la justice

Pour Denys Millet, l’avocat général « dans le contexte actuel, on ne peut reprocher à Air France de répondre aux attentes des autorités israéliennes qui interdisent, notamment aux militants pro-palestiniens, l’entrée de leur territoire ».  Cependant, Air France est condamnée, le 4 avril 2013 à 10 000 euros d’amendes et à 3000 euros de dommages et intérêts. Suite à ce jugement, la compagnie aérienne décide de faire appel. La Cour d’appel de Paris a délibéré hier, mardi 20 mai : celle-ci confirme le jugement rendu en première instance. Selon Fabrice Pradon, avocat d’Air France « cela n’était pas de la discrimination et ne valait pas une condamnation pénale ».

 

3 plusieurs commentaires

  1. Très bonne nouvelle. Il faut respecter la loi en France c’est pas Israël qui dicte sa loi.

    • Excusez moi de vous dire ça mais vous avez tord ! C’est un voyage France – Israël et non pas France – France donc Israël est obligatoirement concerné

  2. Ensemble nous te soutiendrons Palestine et bientôt tu retrouvera ta liberté !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*