Accueil / Actualités / Montpellier : La famille de Salah attend que justice soit faite

Montpellier : La famille de Salah attend que justice soit faite

Cela fait tout juste un an que Salah a été agressé, tabassé et frappé à coups de couteau à la sortie de la discothèque Le Milk située avenue de la Mer à Montpellier. Décédé à l’hôpital, à la suite de ses blessures, sa famille attend toujours que les responsables de ce crime soient jugés équitablement.

 « S’il n’y a pas de justice, je la ferai moi-même !  » 

Le journal Médiaterranée est parti à la rencontre de la famille du défunt et a recueilli son témoignage. Encore sous le choc, sa mère, victime de fortes angoisses, ne réussit pas à s’exprimer tandis que son père, lui, voudrait que justice soit faite. Et pour cause, l’une des trois personnes incarcérées à la prison de Villeneuve a été remise en liberté. Responsable de l’altercation qui avait eu lieu avec Salah, avant qu’il ne soit jeté hors de la discothèque par les videurs, il a été acquitté malgré les preuves qui pesaient sur lui. Sa sœur nous fait part de son indignation :

« Je ne m’y attendais pas du tout, et ça m’a fait très mal de le voir revenir à une vie normale après seulement quelques mois de prison. Il a reconnu s’être disputé avec mon frère à l’intérieur de la boîte de nuit avant que les videurs ne le jettent en pâture aux mains de cette bande de tueurs, ce n’est pas lui qui a porté le coup mortel de couteau, certes, mais il est dehors, libre, je ne trouve pas ça normal. »

Les videurs, quant à eux, ont reprit leur poste au Milk qui a dû fermer temporairement durant les 2 semaines qui ont suivi la mort du jeune homme mais qui continue d’accueillir du monde malgré les nombreuses plaintes déposées à son encontre.  Pour ce qui est du jeune mineur, responsable des coups de couteau, il écopera d’une légère peine à la stupeur du père :

« On me dit que celui qui a poignardé mon fils est mineur pour me faire comprendre qu’il va prendre une peine de prison plus petite que s’il avait été majeur : qu’est-ce que j’en ai à faire ? Qu’est-ce qu’il faisait en boîte s’il était mineur, à boire deux bouteilles de whisky ? Quand il a planté mon fils, il est parti prendre une bouteille de champagne… » – 

Une deuxième marche blanche devrait avoir lieu le 5 mai prochain à la mémoire du jeune homme, en attendant qu’une véritable sanction soit prononcée à l’encontre des coupables qui rodent toujours dans les rues. L’enquête suit son cours et devrait être clôturer dans les 6 mois à venir.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*