Accueil / Écrits libres / Le Bourget : entre adoration et business
Le Bourget : entre adoration et business
Stand de T-shirts - Photo : Trouvetamosquée.fr

Le Bourget : entre adoration et business

Chaque année, à l’occasion de la rencontre des musulmans de France en région parisienne, des dizaines de milliers de croyants se rassemblent. Évidemment, tous ne viennent pas pour les mêmes raisons. Il y a…

Les habitués

Certains s’y rendent par habitude… parce que c’est sympa de voir autant de musulmans au même endroit dans un pays qui aimerait que l’on se fasse rares et discrets. Et puis, Le Bourget ce n’est pas très loin, seulement à quelques stations de RER, ça occupe un week-end dont on ne savait trop que faire. Et retrouver cette ambiance, pouvoir se procurer le dernier méga-réveil-adhan-supra-lumineux, dénicher The abaya qui fera de madame la princesse du vendredi… ça n’a pas de prix.

Les engagés

D’autres en revanche ne badinent pas avec l’importance de ce genre de rassemblement et ont à cœur d’en faire des occasions de sensibiliser la communauté sur les différents projets associatifs en cours. Ils viennent s’informer, font des dons, ou se proposent comme bénévoles. Ainsi se retrouveront-ils à errer dans les allées ou entre deux pavillons, flyers à la main, et tentant quasi-désespérément d’attirer le plus de passants possible vers le stand de l’association qui, à leurs yeux, mérite le plus d’être financée.

Les sérieux

Ceux-là se contrefichent bien souvent du « pavillon commercial » et ne s’y rendent que pour prier ou manger (quand ils n’auront pas prévu leur casse-croûte de peur de louper quelques minutes de la conférence de T.R., ou de perdre leur place au second rang). Ils sont les musulmans conscients et éclairés de notre communauté, ceux qui ne se sont pas laissé happer par ce monstre à dix têtes qu’est le consumérisme à outrance.

Les fans

Quand Mariem assiste, la tête froide, au long exposé d’Untel sur la place de Muhammad (Paix et bénédictions sur lui) dans nos vies, sa camarade de classe qui l’a accompagnée, elle, trépigne d’impatience à l’idée de pouvoir l’approcher et se prendre en photo avec son idole, pardon, son maître à penser dès qu’il aura fini de baragouiner sa conférence. Hélas, même si c’est un peu caricatural, ce n’est pas très éloigné de la réalité parfois. Et que dire des séances de dédicace de « rappeurs halal » venus se montrer à l’événement…

Les consommateurs

Enfin, et pour conclure une liste non exhaustive, revenons sur les acteurs vedettes du salon. Ceux qui font vivre et prospérer la RAMF : les musulmans venus poches pleines tout dépenser dans des produits qu’ils penseront ne trouver nulle part ailleurs. Ceux-là qui constituent l’énorme majorité des visiteurs et qui, bien souvent, sous couvert d’achats licites, oublient que l’islam n’enjoint pas à dépenser des sommes astronomiques dans des gadgets dont nos aïeuls se passaient bien.

L’an dernier, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) annonçait la visite de 170.000 personnes venus de France et d’ailleurs. Ces retrouvailles annuelles attirent une foule de croyants, souhaitons-leur de sortir enrichis de leur visite, et non fauchés.

9 plusieurs commentaires

  1. Salam Aleykoum.
    De plus tariq ramadan est egarer donc ils ecoutent un homme qui les eloigne du droit chemin et ça m’enerve è.é

  2. Salam mo’aleykoum!! « Ils sont les musulmans conscients et éclairés de notre communauté… » Ce n est pas parce qu ils ne fréquentent pas le pavillon commercial qui sont meilleurs que ceux qui le fréquentent… C est assez réducteur je trouve, arrêtons de juger les gens svp.

    • Haha, wa ‘alayki Salam wa rahmatouLlah ya oukhti. Entièrement d’accord avec toi. Cet article était à prendre au second degré, c’est une caricature grossière. On ne peut réduire personne à une seule catégorie, bien que les traits exposés existent et qu’il serait bon que chacun (moi, amatrice également du pavillon commerciale en premier). Peu de personnes l’ont compris, kheyr inchaAllah, tentons de ne pas réagir trop passionnément et de se remettre constamment en question. Là était l’objectif d’un tel écrit (et les réactions prouvent qu’il a sa place sur le site). Qu’Allah bénisse nos lecteurs. Merci de ne pas juger non plus des rédacteurs qui, depuis bien longtemps, donnent de leur temps par amour pour la communauté du prophète ‘alayhi salat wa Salam ^^

  3. PPS: Salam ‘alaykoum ^^

  4. Bonsoir,
    Article d’une qualité médiocre.
    J’ai limpression qu’il a été écrit dans le but de séparer… Et de créer des débats.
    Il faudrait être méticuleux car vous abordez des sujets très délicats. Vous véhiculez des mauvaises idées qui vont alimenter négativement la culture des membres de votre communauté.
    Je pense que vous devriez intégrer dans votre process de publication des étapes supplémentaires :
    – mesure de l’impact sur les lecteurs
    – l’article risque t-il de créer des conflits intracommunautaires?
    Bonne soirée

    • As Salam ‘alaykoum. D’abord, mes excuses pour le temps que j’ai pu vous faire perdre en lisant cet écrit médiocre. Merci pour ces précieux conseils, tout à fait appropriés, je tâcherai dorénavant de me souvenir que l’autocritique ne sert à rien et que notre communauté est merveilleuse en tous points.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*