Accueil / Actualités / Les propos anti-islam d’un candidat FN

Les propos anti-islam d’un candidat FN

Le 3 mars, Thierry Paimparet, alias « Thierry Larévolte » sur Facebook, mettait en ligne une photo de lui coiffé d’un béret militaire et tenant dans ses mains un fusil d’assaut kalachnikov. Un cliché accompagné de cette légende : « Plutôt être envahi par la Russie de Vladimir que finir par subir l’islamisation de ma France… »

Le candidat « s’excuse »

L’affaire a pris une toute autre ampleur à la stupéfaction du candidat qui a été par la suite contacté par l’AFP à qui il déclare : « Je ne sais pas pourquoi j’ai pu poster ce genre d’images sur Facebook. Cela résulte d’une colère, ce n’est pas du racisme » Le quinquagénaire semble s’être repenti de son acte et ajoute même : « Le racisme, c’est pas mon truc. Je connais des musulmans nickels et des Français détestables » Donc évidemment, tout s’explique.

Des propos paradoxaux

Sauf que le candidat frontiste a laissé échapper d’autres détails qui démentent ses justifications comme par exemple le « Mein Kampf » qu’on voit apparaître parmi la liste des livres qu’il dit aimer. Interrogé sur cet intérêt, le candidat confesse ne l’avoir « jamais lu ». Sa moralité douteuse s’affirme aussi lorsqu’il vient à qualifier Adolf Hitler « d’illuminé dangereux qui a poussé le peuple allemand à la perdition » tout en louant son armée « par contre, l’armée allemande nazie était performante ». 

Cette nouvelle affaire du candidat du Front National à Cluses est similaire à celle d’autres qui l’ont précédé et qui ont l’air de manquer, autant que lui, cruellement de stratégies pour cacher leur haine apparente. Décidément, les nouveaux objectifs du FN ont l’air de se refléter à travers les actes de leurs recrus.

Un commentaire

  1. Son kalachnikov d’ou vien t’il????

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*