Accueil / Actualités / Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’Islam

Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’Islam

Dounia  Bouzar, anthropologue du fait religieux, ignare en science religieuse projette l’ouverture de plusieurs « centres de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam » (CPDSI).

Prévenir l’endoctrinement

On ne présente plus Dounia Bouzar, considérée comme une spécialiste de la question du radicalisme religieux par les médias, écumant tous les plateaux TV qui lui sont offerts. Ce projet de centre a pour objectif de proposer des permanences d’écoute, tous les 15 jours et surtout de créer des supports de communication à destination des familles, un des autres objectifs est de « lancer, organiser et coordonner des processus de recherches et de prévention » afin d’étudier et de définir les étapes de l’endoctrinement.

Stigmatisé pour sa pratique religieuse

Le fond tant que la forme peuvent être discutables, sur quels éléments s’appuiera-t-on pour supposer une hypothétique dérive ? Une reconversion à l’Islam deviendra sûrement suspecte surtout si des signes religieux distinctifs tels qu’une barbe ou le port du voile l’accompagne. Plus qu’à une prévention c’est à une stigmatisation des musulmans un peu trop « visibles » que cela mènera. La centralisation de plusieurs pôles dans un même lieu ne font qu’exacerber ce sentiment que les musulmans sont un danger et de potentiels terroristes, ces centres de prévention ont tout l’air de cellules anti-terroristes !

Faire mal en voulant faire bien, leitmotiv de Dounia Bouzar ? Ne serait-il pas plus pertinent d’ouvrir des structures d’enseignement sur la religion par des individus compétents -par exemple- ou d’arrêter la stigmatisation des musulmans qui, elle, pousse à des comportements déviants en réaction chez certains jeunes ? Eduquer semble être le meilleur moyen pour éviter les dérives.

Un commentaire

  1. Il serait plus judicieux d’instruire sur les religions que d’inciter à la méfiance et de semer la peur ! Koffi Anna a dit « c’est l’ignorance et non la connaissance qui dresse les hommes les uns contre les autres ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*