Accueil / Actualités / Norvège : une caméra cachée pour venir en aide aux réfugiés syriens

Norvège : une caméra cachée pour venir en aide aux réfugiés syriens

Les êtres les plus vulnérables sont les principales victimes de la situation précaire que vivent actuellement les réfugiés syriens : faire face à un froid glacial qui s’abat sur eux depuis plusieurs mois déjà. En vue d’apporter leur aide, de nombreuses associations se sont mobilisées à travers le monde comme c’est le cas ici d’une organisation située en Norvège.

Une campagne de sensibilisation percutante

Afin de sensibiliser le public, la branche norvégienne de l’ONG SOS Villages d’enfants a mis en scène un jeune garçon de 11 ans que l’on voit frissonner de froid sur le banc d’un abribus à Oslo. Sa détresse attise l’inquiétude des passants qui se voient contraints de lui offrir gants, manteaux ou écharpes. Cette émouvante vidéo se termine sur un slogan saisissant : « Les enfants en Syrie ont froid. Donnez leur 90 kr (environ 10 euros) pour leur donner une veste chaude. »

(vidéo avec fond musical)

Un commentaire

  1. Salam
    Voila qui montre qu’il ya toujours de l’humanite et de la compassion chez les gens quelques soient leurs appartenance religieuse. Les images parlent tres fort et cela doit inspirer les gens a voir de plus pres la souffrance dans laquelle sont les enfants Syriens. Les belligerants qui se disent combattre au nom de l’Islam ainsi que ceux qui s’accrochent a tout prix au pouvoir sur la souffrance des pauvres syriens, enfants, femmes et vieillards, doivent revenir a leurs sens. En Syrie, les vraies victimes ne sont pas les combattants qui meurent les armes aux mains, il me semble que c’est leur objectif de mourir en tant que martyrs, les vraies victimes sont ces pauvres enfants qui souffrent du froid, de la famine, de la malnutirion, du manque d’abris. Cette video, bien que se passant en Norvege reflete d’une facon ou d’une autre la misere de l’enfant Syrien tout ce qui manque dans ce senario c’est la reponse positive, la sympathie et la solidarite ds passants. En Syrie c’est le contraire que l’on voit, des enfants qui baignent dans un flot de sang victimes des confrontations entre le pouvoir et les opposants. Il est temps que la communaute internationale fasse quelque chose et c’est dommage que la conference de Geneve ait echoue.
    Qu’Allah fasse descendre Sa Misericorde chez les victimes Syriennes et surtout chez les enfants qui souffrent du froid et de la faim.
    Amine.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*