Accueil / Actualités / Vincent Peillon veut renforcer l’enseignement de l’arabe

Vincent Peillon veut renforcer l’enseignement de l’arabe

En déplacement à Aix-en-Provence ce jeudi 13 février, le ministre de l’éducation Nationale a rappelé l’importance des langues régionales et de la langue arabe.

Raisons de ce renforcement

« Nous allons doubler les sections orientales dans les trois ans qui viennent, et réinscrire des postes au Capes et à l’Agreg (concours d’enseignements) » a-t-il dit, en affirmant que l’arabe est une langue de sélection dans les grandes écoles et une demande dans le milieu économique. Face à la diminution du nombre de postes, nombreux sont les étudiants qui baissent les bras.

187 enseignants d’arabe en 2013

Ce chiffre montre la carence du nombre de professeurs en raison de la faiblesse des recrutements aux concours bien que les besoins restent criants étant donné que l’effectif d’élèves est en constante augmentation dans le secondaire soit un accroissement de 28%.

A rebours de ses dernières méthodes éducatives peu conformes aux normes, Vincent Peillon a décidé d’agir sur un cas bien plus prioritaire en vue – bien évidemment – d’attirer les votes des musulmans à cinq semaines des municipales.

Un commentaire

  1. Ce n’est que dans l’intérêt de La France d’opter pour une politique Arabe comme le voulait le Général De Gaule qui n’avait jamais suivi les USA ni encore L’Angleterre
    L’enseignement de la langue Arabe servira de rapprocher La France au monde Arabe les liens ne seront que plus solides

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*