Accueil / Actualités / Islamophobie au parlement québecois

Islamophobie au parlement québecois

Au Québec, lors d’une audition publique de la commission de l’Assemblée Nationale à Montréal, sur le sujet d’une charte des valeurs, une femme a tenu des propos ouvertement islamophobes.

Clichés sur clichés

Une vidéo sur YouTube où la famille Pineault-Caron parle de ses voyages au Maroc et en Turquie la montre préoccupée et choquée par les coutumes musulmanes. La mère de famille prend la parole pour exprimer son aberration lorsqu’on lui demanda d’enlever ses chaussures à l’entrée d’une mosquée ou encore quand elle voit des hommes prier  » à quatre pattes  » et un rideau séparant les femmes et les hommes ! Elle se dit « marquée » par ce qu’elle a pu voir, surjoue-t-elle ? Ou bien ignore-t-elle réellement les traditions pourtant allègrement diffusées dans les médias ? Difficile à croire !

Plus de signes religieux dans la sphère privée

Claude Pineault, continue leur récit « épique », il déclare avoir été dépouillé à Tanger par deux hommes cagoulés et à l’écouter la « cagoule » est un signe distinctif religieux. Il ajoute que pour lui, il est impensable que le Québec autorise ce genre d’accoutrement dans ses rues, plus globalement dans les lieux publics et encore mieux, dans la sphère privé ! Le message est passé monsieur Pineault, les rues infestées de vilains musulmans pullulent partout au Québec et il faut que le gouvernement y remédie.

Bien sûr le couple soutient ne pas être raciste, cette affaire aurait pu passer aux oubliettes si les propos avaient été relevés et condamnés par les élus …

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*