Accueil / Actualités / Un iPad volé, rendu à son propriétaire car « c’est le devoir d’un musulman »
L'iPad dans les mains du frère algérien

Un iPad volé, rendu à son propriétaire car « c’est le devoir d’un musulman »

« La droiture et l’intégrité au nom d’Allah », ainsi aurait également pu s’intituler cet article. C’est la belle histoire du moment, publiée sur Rue89, et faisant, c’est une bonne chose, le tour du net : celle de l’iPad volé à Paris et retrouvé à Oran, puis rendu par un croyant juste. Venant pulvériser en quelques lignes tous les clichés écœurants colportés sur les Arabes/Musulmans/Maghrébins, cette anecdote  nous conte l’honnêteté d’un homme et la gratitude d’un autre, qui écrit :

Le 20 septembre 2013, je me suis fait voler mon iPad dans une société de post-production dans laquelle je travaillais, lors d’une pause café. Ce dernier était protégé par code, j’avais aussi la possibilité de lui mettre un message du type « cet iPad a été volé, merci de me prévenir avec mon numéro de téléphone » pour toute personne qui essayerait de s’en servir. Ce que j’ai fait, bien entendu.

Je porte plainte, bien qu’il ne soit pas assuré.

J’avais aussi la possibilité de le traquer, mais le voleur ne s’est jamais manifesté. Au bout d’un certain temps, j’étais convaincu qu’il était définitivement perdu.

Le 28 novembre, je reçois un SMS d’Algérie :

« Salut ! Je suis un algérien. Et je pense que vous avez perdu un iPad.
Il est avec moi maintenant. Comment je peux le t’envoyer ? »

« C’est mon devoir dans ma vie »

J’appelle immédiatement cette personne, mais impossible de lui parler, cet homme est bègue… Je lui envoie donc mon e-mail afin de pouvoir communiquer avec lui. Voici sa réponse :

« Bonjour ! !

Je travail [sic] dans une boutique de maintenance des mobiles téléphoniques. Mon patron a acheté un iPad hier. Il m’a dit qu’il veux le vendre par pièces. Je suis un musulement, et je pratique ma religion, notre dieu nous ordonnes de ne pas faire du mal a des autres et de ne pas volé n’importe qui (quiconque, ndlr). La vie humaine est très courte. Il faut profiter de faire du bien et d’aider les autres dans cette vie. mais je suis désolé, il y a des mauvais entre nous.

En tous les cas, moi je dois payer mon patron et je t’envoyer ton iPad.
Je ne veux rien. C’est mon devoir dans ma vie.

A bientot ami ! ! »

Nous échangeons quelques mails. Il me parle de son handicap, je lui parle de ma vision des choses, que je ne suis pas religieux, mais que nous avons quand même des points communs sur la justice et l’honnêteté, que j’ai aussi beaucoup d’amis musulmans en France et de par le monde.

Il m’envoie aussi sa photo et celle de mon iPad.

Mon iPad dans un taxi puis dans l’avion

Il envoie ensuite l’IPad d’Oran à Alger chez une amie via un taxi. Il ne veut absolument pas d’argent. Mon amie le récupère et me le fait transférer d’Alger à Paris par une amie hôtesse de l’air.

J’aimerais aider cette personne à soigner son handicap. Voici sa description :

« Je suis malade depuis l’age de 5 ans,La maladie est : la bégaiement, causée par une fièvre très élevée. Ici en Algérie, il n’y a pas des orthophonistes. Et mon médecin m’a dit qu’il te faut un traitement avec des exercices donnés par un orthophoniste selon votre âge. Mon âge est : 35 ans. Si tu peux contacter un orthophoniste qui peux me donner un programme a suivre pour diminuer les perturbations. Et quand je reste seul je parle sans aucun problème. »

Voilà, si quelqu’un a une idée de traitement par correspondance, merci de me le faire savoir.

 

3 plusieurs commentaires

  1. Ma sha ALLAH 🙂

  2. Nous avons également retrouvé un téléphone dernier cri égaré dans un bus, nous avons aussitôt contacté le « papa » dans le répertoire et restitué l’objet, à son arrivé à notre domicile, il est resté stupéfait de voir que nous étions arabe
    En tout cas bravo à ce garçon ! il aurait pu être découragé à cause de la distance au lieu de cela il a agit en bon Muslim

  3. J’ai également trouvé une téléphone dans un bus entre Choisy le Roi et Orly (bus 183).
    Il appartenait à une jeune demoiselle métissée.
    J’ai composé le dernier appel entrant « Maison » en expliquant à la maman que j’étais bien intentionné et que le téléphone a dû chuté de sa poche car je l’ai pas tout de suite vu (entre le siege et la vitre).
    A sa grande stupéfaction, la fille n’en revenait pas qu’un rebeu lui restitue son téléphone intacte sans rien, sans vice, sans contrepartie. Je lui ai dit, Aime DIEU et DIEU t’aimera. Elle m’a dit qu’elle avait des amies convertie et qu’ele y songeait de plus en plus.

    Si ça peut donner un bel exemple de droiture, justice, bonté, exemplarité que le prophète Muhhamad (ses) avait, cest deja pas mal.

    Hichem

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*