Accueil / Actualités / Un pasteur se suicide à la suite d’une dépression

Un pasteur se suicide à la suite d’une dépression

C’est le deuxième suicide en un an aux Etats-Unis, une cause de décès qui plonge les milieux évangéliques dans un fort désarroi.

Un acte prémédité

Le suicide de Isaac Hunter a attisé l’inquiétude de nombreux pasteurs et pour cause, cela soulève une question taboue : celle du phénomène des problèmes psychologiques cachés dans ces milieux. Selon des documents judiciaires, Hunter avait écrit une lettre de suicide l’an dernier où il avait confié : «Je suis devenu ce que je n’ai jamais voulu être, un fardeau pour ceux que j’aime le plus. »

Encore plus troublant que cela puisse paraître, son Eglise semblait connaître un « zèle évangélisateur », chose qui n’a pas eu d’effets positifs dans la vie de Hunter qui a dû démissionner de toutes ses fonctions en admettant qu’il avait eu une relation extraconjugale avec une membre de son Eglise. Cette affaire de mœurs n’a pas été le principal malaise pour les Eglises évangéliques, habituées à faire face à ce genre d’adultère, mais sa réputation d’être un homme dépressif et erratique serait plus problématique. « Je n’ai pas de mots, que des larmes » voici les mots écrits par l’épouse d’un pasteur dans un tweet, repris par grand nombre de médias évangéliques, ces derniers qui semblent se soucier de leur image plus qu’autre chose.

2 plusieurs commentaires

  1. La mixité, un homme de religion n’en n’est pas moins un homme

  2. L église évangélique a bien compris le modèle mondialiste et capitaliste: faire du chiffre et qu’importe l’être humain.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*