Accueil / Actualités / Insolite : ils laissent des pourboires au nom de Jésus !

Insolite : ils laissent des pourboires au nom de Jésus !

Aux Etats-Unis, depuis quelques jours maintenant, certains serveurs d’enseignes de différentes villes ont eu la surprise -plutôt bonne- de se voir verser un pourboire pour le moins atypique… Et pour cause, ce sont plusieurs milliers de dollars qui sont donnés par de charitables âmes, inconnues, et le tout signé « TipsForJesus » (pourboires pour Jésus).

Entre 500 et 13 000 dollars de pourboire !

Au nom de Jésus on donne. Au nom d’un prophète et non au nom de Dieu, rappelons-le. Jésus, ‘Issa plus communément, est prophète et Messager de Dieu, rien de plus que ce statut. Ces généreux donateurs, chrétiens et motivés, ont laissé des pourboires allant de 500 à 13 000 dollars (factures à l’appui) sur des villes comme Chicago ou San Francisco faisant ainsi la joie de serveurs pour le moins surpris. On retrouve d’ailleurs l’ensemble de ces factures tamponées et visées sur un compte Instagram : @tipsforjesus.

Le pourboire, du prosélytisme ?

Le pourboire est à la base un acte facultatif, que l’on fait selon son envie et selon son humeur. Un bon service, un bon serveur et le désir de laisser une « petite pièce » naît. Ainsi, on récompense une personne méritante en lui octroyant un surplus sur son salaire. Les « pourboires pour Jésus » s’affichent évidemment comme un acte de prosélystisme. En donnant une somme conséquente à une personne qui ne s’y attend pas tout en annonçant la chose comme acte religieux, on cherche via la surprise à toucher le côté sprituel du receveur et ainsi, faire passer le message religieux voulu. Ce procédé bien connu chez les chrétiens n’a donc pas fini d’exister. En soi, on ne peut que saluer l’acte mais dans le fond, ce côté calculateur et et ostentatoire enlève tout le charme au geste : je donne pour dire que j’ai donné, le tout s’érige donc comme une sorte de concours ou un phénomène de buzz.

Rappelons qu’en Islam, l’aumône dissimulée prévaut sur toute aumône, aussi conséquente soit-elle, affichée. Et puis, à défaut de laisser un pourboire, laisser un sourire constituera la meilleure sadaqa et surtout le meilleur message, compris de tous, facile pour tous.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*