Accueil / Actualités / Nadoona Fitness : des coachs musulmanes pudiques

Nadoona Fitness : des coachs musulmanes pudiques

Pour Nadine Abu Jubara et Zainab Ismail, fondatrices du projet « Nadoona », allier pudeur et exercices physiques est un devoir. Nul besoin de se déshabiller ou de suivre les mouvements d’une coach hystérique à demi-nue pour être motivée à se maintenir en forme ou à perdre du poids.

Moins 30 kilos

Il y a quelques années, Nadine Abu Jubara était en surpoids et complexée. Résolument décidée à faire de sa surcharge pondérale un lointain souvenir, la jeune femme a tenu bon et perdu 30 kg. Sa taille de guêpe et sa santé retrouvée, nombreuses ont été les interrogations dans son entourage. « Comment avait-elle bien pu faire pour retrouver un poids idéal à ses yeux ? »

Recette classique, la pudeur en plus

La réponse est simple : manger sainement et bouger correctement. Seulement, à sa grande surprise, Nadine s’aperçoit que beaucoup de sœurs sont freinées dans leur désir de retrouver la forme par des détails fâcheux comme certaines tenues vestimentaires objectivement inadaptées. Elle crée donc son site web, afin de répondre au mieux aux besoins de femmes préférant s’entraîner chez elles, et leur propose pour une somme modique des conseils personnalisés en matière de sport et de nutrition. Elle s’associe à Zainab, nutritionniste et coach sportive. Nadoona est né.

Le premier DVD alliant fitness et religion

Malgré la présence de musique dans la bande-annonce disponible en ligne, les 2 sœurs mettent constamment en avant les enseignements du Prophète [Paix et prières sur lui] et spécifiquement au sujet de notre devoir de prendre soin de notre corps, ce dépôt pour lequel nous rendrons des comptes. Quoi qu’on puisse en penser, force est d’admettre qu’il est bon d’entendre sa coach revendiquer sa croyance en Allah, commencer par une invocation et s’appuyer sur la sunna [tradition prophétique] pour tenter de conseiller au mieux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*