Accueil / Actualités / Trappes : Michaël, coupable d’avoir protégé son épouse voilée
Michaël Khiri sortant du tribunal durant son procès. Photo © David Bernardeau /Maxppp

Trappes : Michaël, coupable d’avoir protégé son épouse voilée

Il avait pris la défense de son épouse intégralement voilée lors d’un contrôle de police plus que tendu à Trappes. Ce matin, le tribunal correctionnel de Versailles l’a condamné à trois mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende pour avoir « tenté d’étrangler un policier ».

Qui ne se souvient pas de cette affaire qui avait fait grand bruit et provoqué des affrontements dans la ville trois nuits durant, en plein mois de Ramadan.

Alors qu’un jeune couple musulman s’apprêtait à aller rompre le jeûne chez la mère de l’épouse, des policiers avaient interpelé cette dernière pour un contrôle d’identité et une verbalisation en règle… le port du niqab étant interdit en France dans les lieux publics depuis 2011. Étonnée et peu coutumière de ce genre d’intolérances légiférées, la belle-mère de Michaël Khiri s’était offusquée de la démarche des forces de l’ordre, engendrant confusion et bousculade.

La justice des injustes

Dans l’altercation, un policier avait saisi Cassandra Belin, la sœur en niqab, par le voile. Par automatisme et assez naturellement, son époux avait réagi et l’avait tiré par derrière. Mais comme forces de l’ordre et braves concitoyens ne sont pas sur un pied d’égalité dans notre belle république, Monsieur a donc été condamné à la peine requise par le procureur, et les policiers soutenus.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*