Accueil / Actualités / Gaza : Plus d’eau potable d’ici 2016

Gaza : Plus d’eau potable d’ici 2016

  Cela fait déjà 7 ans qu’Israël a intensifié le blocus sur la bande de Gaza, étant la cause de nombreux effets néfastes sur la plupart des aspects de la vie des habitants. La plupart des matériaux pour la construction d’infrastructures -dont celles servant à la gestion de l’eau- ont été interdits à l’importation, rendant le blocus plus visible dans la vie quotidienne des gens de Gaza.

La pénurie d’eau potable pose de véritables problèmes

 Aujourd’hui, près de deux millions de Palestiniens vivant dans la bande de Gaza souffrent déjà de la pénurie d’eau potable. D’après le principal hôpital de Gaza, Al-Shifa, l’eau disponible dans Gaza est à l’origine de problèmes de santé chroniques et a entraîné des taux élevés de mortalité infantile. La population de Gaza augmente rapidement et pourrait atteindre les deux millions de personnes d’ici 2020. Les Nations unies ont estimé que la principale source d’eau douce sera inexploitable en 2016.

Avec quatre mille cinq cents personnes vivant en moyenne sur un kilomètre carré, cela rend l’accès à l’eau potable encore plus critique pour la population. L’eau fournie par les réseaux municipaux de Gaza est polluée. La plupart des gens dans Gaza achètent de l’eau dessalée dont le prix est inaccessible mais réduirait les effets de cette eau dangereuse fournie par les services municipaux.

Israël confisque 90% de l’eau douce disponible pour ses propres besoins 

Selon le réseau World Bulletin News, les familles vivant déjà dans une extrême pauvreté doivent dépenser un tiers de leur revenu pour l’eau potable vendue en bouteilles. Selon le rapport de Project Censured, Israël confisque 90 % de l’eau douce disponible pour ses propres besoins, tandis que moins de 10 % est accordé aux Palestiniens.

La mobilisation de la communauté internationale est fondamentale afin d’éviter les dégâts dans les réserves d’eau de Gaza qui deviendront irréversibles d’ici 2016.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*