Accueil / Actualités / Londres : un indice islamique en Bourse

Londres : un indice islamique en Bourse

La City veut devenir un pivot international de la finance islamique, finance régie par la Chari’a, ce terme souvent détourné. Le premier Forum Islamique mondial (9 ème édition) hors du monde musulman se tient à Londres, depuis le 29 octobre jusqu’au 31 octobre. L’occasion de mieux comprendre le phénomène.

La finance islamique, un enjeu majeur

David Cameron annonce un prochain indice islamique sur la place londonienne et entend être le précurseur européen. Un double enjeu lorsqu’on sait que la force du modèle financier islamique ayant largement échappé aux différentes crises économiques comme en 2007. Le modèle islamique est en effet un modèle plus sûr, basé sur la transparence et l’interdiction des prêts à intérêts (riba) et rejetant tout produit illicite (haram) allant de l’alcool à la pornographie.

Plus largement, le gouvernement britannique semble plus ouvert, et ce n’est pas nouveau, aux attentes et besoins des musulmans. « Le gouvernement ambitionne de mettre la ville de Londres sur un pied d’égalité avec Dubaï et Kuala Lumpur dans ce domaine, en tant que l’une des grandes capitales mondiales de la finance islamique », a affirmé D. Cameron.

Et pas seulement en finance !

Le premier ministre a d’ailleurs ajouté : « Aucun musulman ne doit plus jamais être privé de l’accès à l’université pour la seule raison que son crédit-étudiant est refusé par la banque à cause de son appartenance religieuse », marquant ainsi une ouverture dans le débat et revalorisant la place des musulmans au Royaume-Uni. De bonnes nouvelles Outre-Manche dont devrait s’inspirer la France pour éviter le marasme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*