Accueil / Actualités / Trappes : deux policiers placés en garde à vue pour propos islamophobes
Crédit photo : 20minutes.fr

Trappes : deux policiers placés en garde à vue pour propos islamophobes

Suite au contrôle mouvementé en juillet dernier à Trappes où l’un des policiers aurait tenu des propos anti-islam à l’égard d’un couple musulman, et aux plaintes déposées par des Trappistes,  l’IGPN, la police des polices, a ouvert une enquête pour faits d’«injures et incitation à la haine en raison de la religion».

« Les femmes blanches sont les plus belles »

Selon l’AFP, en tout, ce seraient deux policiers qui seraient entendus après de propos islamophobes sur Facebook alors que « la ville de Trappes était secouée par des violences en juillet aboutissant sur des émeutes ». L’un d’entre eux avait notamment effectué le contrôle d’identité mouvementé d’une femme intégralement voilée le 18 juillet. De surcroît, un de ces fonctionnaires avait partagé sur un groupe Facebook une image avec le logo de la ville de Trappes et les inscriptions :« Les femmes blanches sont les plus belles ». On y voyait également une phrase ironique : « la douceur de vivre » associée à une femme portant le niqab devant une mosquée.

La justice semble enfin faire son boulot. Il est de temps de comprendre que porter l’uniforme n’octroie pas seulement des pouvoirs mais aussi des devoirs quand bien même tous les policiers ne sont pas véreux et racistes. En espérant des sanctions à la hauteur.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*