Accueil / Islam / Pèlerins : déroulement du 9ème jour de Dhoul Hijja, jour de Arafat

Pèlerins : déroulement du 9ème jour de Dhoul Hijja, jour de Arafat

Le jour de Arafat est un jour béni, Allah Exalté soit-Il a juré par ce jour dans le saint Coran en raison du grand nombre de ses bienfaits et de la descente des Anges et de la miséricorde en ces lieux, et le Diable n’a jamais été aussi exécrable et ignoble qu’on le voit le jour de Arafat.

Déroulement

Lorsque le pèlerin arrive à Arafat, il est méritoire de descendre à la mosquée Namira jusqu’à ce que le soleil commence à quitter le zénith, si cela est possible, comme le fit le Prophète Muhammad, que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui. Mais s’il n’est pas aisé pour le pèlerin d’y descendre, il lui est permis de descendre à n’importe quel endroit à l’intérieur des limites de Arafat qui sont indiquées par des enseignes et des écriteaux.

 Le pèlerin doit stationner à Arafat à partir du moment où le soleil commence à quitter le zénith jusqu’à son coucher et passer tout son temps à faire la Talbiyah, à implorer Allah Le Miséricordieux, à demander Son pardon et à L’évoquer.Lorsque le soleil commence à quitter le zénith et qu’arrive l’heure de la prière de midi, la Sunna veut que l’imam fasse un discours dans lequel il explique ce qui est prescrit au pèlerin en ce jour et durant les jours qui vont suivre,exhorte les gens au bien et leur rappelle les préceptes de l’Islam, les devoirs du musulman envers son Seigneur, sa famille et ses frères musulmans, comme le fit notre Prophète Muhammad, que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui.

Ensuite, le pèlerin accomplit la prière de midi (Dhohr) et celle de l’après-midi (Asr) en ramenant le nombre de leurs rakaats (prosternations) de 4 à 2 et en regroupant ces deux prières à l’heure de la première. Il n’y a qu’un seul appel à la prière (Adhân) mais deux appels secondaires (Iqâmah). Il ne faut accomplir aucune prière avant elles, ni entre elles, ni après elles.

Lorsque la prière rituelle est finie, le pèlerin s’applique à Son adoration pendant ces instants, occasion exceptionnelle et magnifique en ce lieu solennel et fait beaucoup d’évocations (dzikr) et d’invocations, ainsi que glorifier Allah l’Unique, professer Sa louange, proclamer Son unicité, se repentir et Lui demander pardon jusqu’à ce que le soleil se couche.le pèlerin élève ses deux mains pendant qu’il/elle fait l’invocation tout en se plaçant en direction de la qibla (direction sud vers la Kaa’ba) dans un état d’humilité, de servilité et de besoin envers ton Créateur et Maître.

Paroles du Prophète, que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui

« La meilleure invocation est celle du jour de Arafat, et la meilleure (invocation) que j’ai prononcée ainsi que les Prophètes qui m’ont précédé, c’est :

« Il n’y a point de divinité en dehors d’Allah seul, sans associé.
A Lui appartient la royauté et à Lui appartient la louange et Il est omnipotent. »

Lâ ilâha illal-lâhu wahdahu lâ sharîka lah, lahul-mulku wa lahul-hamdu, wa huwa alâ kulli shaï’in qadîr.

Les Erreurs que commettent les pèlerins

Certains pèlerins commettent des erreurs le jour de Arafat, nous en évoquons quelques-unes afin de les éviter pour ceux et celles qui vont faire le hajj ou le refaire.

1. Certains pèlerins stationnent en dehors des limites de Arafat, bien qu’elles soient délimitées par des enseignes visibles, et que des efforts sont faits pour les sensibiliser et les guider. Toutefois, en raison de leur empressement et leur désir de sortir de Arafat au plus tôt, ils négligent ce pilier fondamental alors que le Prophète, que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui, a dit : « Le pèlerinage c’est Arafat »

2. Certains pèlerins s’acharnent à gravir le mont, se frottent le corps contre ses rochers et cailloux car ils croient qu’ils ont des vertus spécifiques. Or, ceci fait partie des innovations qu’on doit éviter. Ce qui est requis des pèlerins, c’est de stationner à n’importe quel endroit à l’intérieur des limites de Arafat.

3. Beaucoup de pèlerins passent leur temps le jour de Arafat à rire, à s’amuser et à bavarder inutilement, au lieu d’évoquer Allah L’Unique, Lui adresser des invocations et demander Son pardon en ce lieu solennel.

4. Certains pèlerins font face au mont pendant leurs invocations, laissant la qibla derrière eux, à leur droite, ou à leur gauche. Or la Sunna consiste à se placer en sorte que le mont soit entre le pèlerin et la qibla dans la mesure du possible. Si cela n’est pas possible, et c’est très souvent le cas à cette époque en raison de la très grande affluence, alors dans ce cas, la Sunna consiste à faire face à la qibla au moment où on fait l’invocation, même si le mont ne se trouve pas devant soi.

5. Certains pèlerins quittent Arafat avant le coucher du soleil, ce qui n’est pas permis. Il incombe au pèlerin de ne pas sortir de Arafat avant que le soleil se couche, suivant ainsi l’exemple du Prophète, que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui,  qui a dit pendant qu’il accomplissait les rites du pèlerinage : « Prenez de moi vos rites ».

6. Certains pèlerins se précipitent en sortant de Arafat et négligent la Talbiyah,tout leur souci étant de parvenir à Mouzdalifah le plus tôt possible (mosquée à mi-chemin entre Minâ et le mont Arafat, où le pèlerin effectue les prières du maghrib et d’isha en les raccourcissant et en anticipant la dernière). Or il vaut mieux pour le pèlerin demarcher avec calme et dignité. Qu’il s’empresse là où il faut s’empresser et se montre posé là où il y a de la bousculade, en ayant toujours sur les lèvres la Talbiyah.

Les pèlerins qui prient sur le mont Arafat n’ont pas à jeûner. Quant à la Oumma, il est très recommander de jeûner. Deux comportements différents dans une même visée : Le servir incha’Allah.

 

Source : http://sajidine.com

Crédit photo : le-rappel.over-blog.com

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*