Accueil / Actualités / Embarras de Paris autour des affaires immobilières de Rifaat Al-Assad

Embarras de Paris autour des affaires immobilières de Rifaat Al-Assad

L’ex-vice président syrien, Rifaat Al-Assad, n’est autre que l’oncle paternel de l’actuel président Syrien, Bachar Al-Assad. Mais aujourd’hui ce sont ses nombreuses propriétés immobilières qui font reparler de lui. Décryptage.

Affaires foncièrement douteuses ?

Rappelons que Rifaat Al-Assad a été forcé à l’exil en France et en Espagne en 1984, après avoir tenté de prendre le pouvoir à son frère aîné Hafez  (le père de Bachar Al-Assad, qui dirigea la Syrie de 1970 à 2000) mais aussi après avoir supervisé le massacre de Hama en 1982. Depuis, il aurait amassé un vaste patrimoine immobilier parisien, dont il aurait l’intention de se défaire au cours des prochains mois.

Il a été évoqué dans Libération que parmi ses propriétés françaises « plusieurs dizaines d’appartements » dans le 16e arrondissement de Paris, sans compter un luxueux hôtel particulier, lui appartenant par l’intermédiaire d’une société offshore espagnol, au 38 de l’avenue Foch, occupé par l’une de ses quatre femmes. «Il est vraisemblable que tout ou partie de ces avoirs soit le produit d’actes de corruption ou d’infractions assimilées (détournement de fonds publics, abus de bien social, etc)».

Mais c’est sans compter les liens familiaux avec…

Pour l’entourage de Rifaat Al-Assad, l’origine de sa fortune n’aurait « rien à voir avec la Syrie », mais, pour partie, avec ses liens avec l’Arabie saoudite. L’une des femmes de Rifaat Al-Assad est d’ailleurs la sœur d’une épouse du roi d’Arabie saoudite, Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud, qui lui a offert le château de Taverny.

Signalées par les élus parisiens, l’antenne française de Transparency International et l’association de juristes et d’avocats Sherpa, créée par William Bourdon, célèbre avocat spécialiste des biens mal acquis et anti-corruption (dernièrement avec l’affaire Jérôme Cahuzac), projettent de saisir le parquet de Paris pour qu’une enquête s’ouvre très rapidement. Affaire à suivre !

Un commentaire

  1. Il serait judicieux de vérifier vos sources,je peux vous affirmer sans l’ombre d’un doute qu’aucune soeur d’une des épouses de Rifat Al Assad n’a épousé un quelconque membre de la famille royale saoudienne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*