Accueil / Actualités / La gentille armée égyptienne interdit 55.000 imams de prêcher

La gentille armée égyptienne interdit 55.000 imams de prêcher

Dissolution du parti de l’opposition, prolongation de l’état d’urgence, et maintenant interdiction de prêche pour les imams « pas enregistrés », ceux qui « constituent une menace pour la sécurité nationale » (comprenez « qui ne sont pas à la botte de l’armée »). Les dispositions prises par la junte militaire égyptienne, au pouvoir depuis plus de deux mois, ne font absolument pas penser à celle d’une dictature, d’un Etat totalitaire, d’un gouvernement despotique, non…

Une gentille armée et des médias très professionnels

Les médias occidentaux se délectent de ces nouvelles aberrantes et liberticides ; et le manque d’objectivité de son traitement reflète -il faut le dire- leur mauvaise foi. Sous prétexte de convergence idéologique, l’Occident ne lève pas le petit doigt lorsqu’un peuple se voit contraint de plier sous le poids de l’autoritarisme laïcard.

Le laïque a tous les droits, le musulman pratiquant celui de se taire

En somme, le laïque a tous les droits, le musulmans pratiquant celui de se taire. S’il l’ouvre, le qualifier d’extrémiste suffira à justifier son bannissement. Et que les journalistes semblent approuver cette mesure, à savoir le tri des hommes de foi, est d’un professionnalisme irréprochable évidemment, car chacun sait qu’en France les imams ne sont pas du tout « autoproclamés ». On nous avait pourtant appris que mieux valait d’abord balayer devant sa porte…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*