Accueil / Actualités / France : Peu de mariages de couples de même sexe ces 3 derniers mois

France : Peu de mariages de couples de même sexe ces 3 derniers mois

Depuis le passage « en force » de la loi Taubira pour le mariage aux couples de même sexe, les municipalités françaises n’ont pas enregistré un grand nombre d’unions homosexuelles. Selon les chiffres recueillis par France Inter et diffusés à l’antenne mardi 27 août, 596 mariages ont été célébrés dans les 50 plus grandes villes du pays, soit environ 1 % du total des mariages en France durant ces 3 derniers mois.

Statistiques relevées par Le Monde

Ainsi, à Montpellier, seuls 16 couples homosexuels ont succédé au premier mariage gay de France qui avait été célébré le 29 mai (le lendemain de la publication de cette loi au Journal officiel ). Pas d’accélération prévue à la rentrée : 18 couples de même sexe attendent le feu vert de la mairie.

Même constat à Rennes, où 17 mariages homosexuels ont été prononcés sur un total de 181 unions.

À Paris ont été célébrés 273 mariages de couples de même sexe, soit 8,6 % du total de 3 178 unions. Par ailleurs, dans la capitale, 691 dossiers de demande de mariage pour des couples homosexuels ont été déposés entre le 19 mai et le 20 août dans les mairies d’arrondissement. 505 dossiers concernaient un couple d’hommes et 186 un couple de femmes. À Strasbourg, on compte 16 mariages gays sur 355. À Bordeaux, la mairie, tenue par Alain Juppé, a célébré 303 mariages, parmi lesquels 18 de couples homosexuels, soit un peu plus de 5 %. Le Havre a enregistré 4 mariages homosexuels, tandis que Lille 9. À Marseille, 15 couples de même sexe ont poussé la porte de la mairie main dans la main.

« Simplicité et discrétion »

Si plusieurs couples se sont renseignés en mairie dès que les décrets d’application ont été publiés, beaucoup préfèrent attendre 2014, que la tension suscitée par toutes les manifestations anti-mariage gay retombe, et que la réforme soit socialement acceptée…« Beaucoup craignent encore que, le jour de leurs noces, on ne leur envoie pas que du riz », témoigne un employé de la ville de Strasbourg. « Simplicité et discrétion », voilà ce que demandent les candidats au mariage gay, corrobore-t-on à la mairie de Rennes. Nombre de futurs mariés veulent éviter les coups de projecteurs médiatiques que quelques maires, à 7 mois des municipales, s’assurent en s’opposant, dans leur ville, au mariage homosexuel. Rappelons que tout dernièrement, la maire de Bollène (Vaucluse), Marie-Claude Bompard, a refusé de célébrer l’union de 2 femmes davantage pour convictions religieuses : elle risquait 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende… C’est son adjointe à la Culture qui célébrera finalement l’union, selon un communiqué de la préfecture publié ce mardi soir !

Loi adoptée mais sur fond de graves polémiques

Cette loi Taubira ouvrant le mariage aux couples homosexuels montre encore à ce jour toute la polémique suscitée autour du mariage pour tous au sein même de la société française, attachée à « la France des familles », selon l’expression d’Élisabeth Lévy. La question de l’adoption reste encore et toujours de mise sans oublier la PMA (procréation médicalement assistée) qui a pourtant bien failli figurer dans la loi sur le mariage aux couples de même sexe…

Est-ce que cette tendance à « une non effervescence » du nombre d’unions homosexuelles restera  identique à aujourd’hui ou est-ce qu’après les municipales de 2014, on verra une recrudescence ? Quelle que soit l’évolution, l’homosexualité est et restera une turpitude condamnée moralement et socialement par notre Communauté, dans sa pratique publique ou dans l’incitation à sa pratique.

{Allez-vous accomplir l’acte sexuel avec les mâles de ce monde ? Et vous délaissez les épouses que votre Seigneur a créé pour vous ? Mais vous êtes plutôt un peuple de transgresseurs} [Sourate 26 ; verset 165]

{Et Lot, quand il dit à son peuple : « Vraiment, vous commettez la turpitude où nul dans l’univers ne vous a précédés. Aurez-vous commerce charnel avec des mâles ? Pratiquerez-vous le brigandage ? Commettrez-vous le blâmable dans votre assemblée ? » Mais son peuple ne fit d’autre réponse que : « Fais que le châtiment d’Allah nous vienne, si tu es du nombre des véridiques »} [Sourate 29 ; verset 28-29]

 

Crédit photo : K. Tribouillard (AFP)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*