Accueil / Enquêtes / A chacun son histoire : Confrontée à la haine d’une hystérique islamophobe

A chacun son histoire : Confrontée à la haine d’une hystérique islamophobe

Les mots ont mis un temps long mais nécessaire à naître dans le brouillard de ma pensée. Sûrement tourmentée par l’expérience désagréable, j’ignorais comment l’aborder et la partager. Pourtant dans sa colère, la jeune femme n’a presque pas allié le geste aux cris. Mais la violence des propos imbéciles, le silence – approbateur ? – de la majorité des témoins et la panique des enfants en pleurs demeurent un souvenir pesant et révoltant.

Mercredi 31 juillet 2013, alors qu’une amie, nos enfants et moi étions dans le tramway, deux jeunes femmes sont entrées, tentant de se frayer un chemin avec leur poussette. L’une d’elles paraissait particulièrement remontée et vulgaire, malgré la présence de son petit garçon d’environ 6 ans. Deux femmes de couleur ont eu le malheur de se retrouver face à elle, essuyant critiques et remarques désobligeantes presque sans broncher, mais que n’avaient-elles pas fait en osant se parler dans une autre langue que le français, « on est en France ici bord**, allez baragouiner votre langage chez vous ! » Comble de l’incivilité aux yeux de la patriote improvisée, l’une des deux étrangères couvrait ses cheveux d’un foulard ! Il n’en fallut pas plus pour que la brunette hystérique d’une trentaine d’années vocifère son ras-le-bol de l’Islam et de l’omniprésence des femmes voilées donc soumises dans « nos rues ».

Alors qu’elle déversait son flot d’énormités xénophobes, une autre demoiselle de son âge – concernée par la question car Française de souche et donc héritière légitime de ces fameuses rues et identité – est intervenue, s’inquiétant pour l’éducation des rejetons de l’hystérique et lui rappelant qu’en France chacun est encore libre de vivre sa foi comme il l’entend. Interloquées par la scène, mon amie et moi n’en revenions pas. Je sortis alors mon téléphone portable pour filmer l’intervention de la brune semblant en avoir tant sur le cœur et l’interpellai pour avoir de plus amples explications sur ces fameuses mohamétanes soumises dont tout le monde parle mais qu’après plusieurs années de conversion je n’avais jamais eu le plaisir de rencontrer. L’occasion était trop belle, après tout nous semblions tenir là un bon spécimen de Lepeno-Genest aiguë surdocumenté.

Mais contrairement à ses idoles, la jeune femme ne fut étonnamment pas emballée par l’interview improvisée. Elle franchit les quelques mètres qui nous séparaient en un bond et tenta de m’agripper vigoureusement en me hurlant dessus. Les enfants se mirent à crier et pleurer, ce qui la fit reculer mais ne l’empêcha pas de sortir son téléphone à son tour pour me filmer en train de lui rappeler que proférer de telles insultes était puni par la loi du pays qu’elle croit défendre. Sur ces mots, nous sommes sortis, ne tenant pas à soumettre les enfants à un stress plus grand ni à nous donner une minute de plus en spectacle.

C’est lorsqu’une jeune femme, témoin de la scène et outrée par le comportement de sa compatriote, nous a rattrapées dans la rue et réclamé la vidéo que nous avons mesuré la gravité de l’attaque, même verbale.

Mercredi 31 juillet, j’ai porté plainte contre cette femme pour provocation à la discrimination religieuse, car nul ne devrait se sentir le droit de nous rabaisser et de nous humilier publiquement. Nul ne devrait se sentir à l’abri de représailles juridiques sous prétexte qu’il se sent plus Français que son voisin. Si mon témoignage peut aider à prendre conscience qu’il n’est pas toujours besoin de compter sur des organismes pour nous représenter mais qu’individuellement nous pouvons au quotidien tenter d’imposer, même avec douceur, un certain respect, alors je n’aurais pas perdu mon temps en vous adressant ces quelques mots.

3 plusieurs commentaires

  1. Très bien fait ! Courage et tiens nous au courant de la suite 🙂

  2. Bjr,bsr déjà on devrait faire aucune différence nous avon touse grandit emsemble dans se monde peut importe chaqu’n sa religion ou quoi mai chaqu’n devrait respect chaqu’n et chaqu’n sa religion bien sur à vivre et elle nous demande pa de faire du mal ou quoi que du bien avc touse c tt avc respect chaqu’n dans sa religion ou pas c tt islam ou Allah veut que nous respectont chaqu’n et aucun mal vivre en paix s’en différence on et touse égot sur cette terre yen à von à l’église d’autre mosquée d’autre sinagogue chaqu’n devrait respectait chaqu’n sa culture contume et religion et les français qui nous laisse vivre chez eu tranquillement et aide malgré la crise bref en gro pa différence ou rascisme et celui qui fai bein lgniorer c tout être plu intelligent

  3. Et pa fr différence c tout on devrait continuait à se respecter chaqu’n et fr un monde merveilleux

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*