Accueil / Actualités / Attaque de prisons en Irak : 500 évadés

Attaque de prisons en Irak : 500 évadés

Cette nuit a été particulièrement agitée en Irak où 2 prisons, dont la tristement célèbre prison d’Abu Ghraib, ont fait face à 2 attaques simultanées visant à libérer des prisonniers, 500 d’entre eux sont dehors…

Une attaque d’une grande violence

En France la prison de Fresnes avait connu une attaque digne d’un film de guerre, mais ça n’est rien à côté de ce qu’ont subi cette nuit la prison d’Abu Ghraib et la prison de Taji, ces deux prisons sont proches de Bagdad, et l’attaque a coûté la vie a 41 personnes, dont 21 prisonniers.

Deux députés irakiens membres de la Commission de la Sécurité et de la Défense du Parlement, ont expliqué ce matin que l’attaque s’est produit de nuit, menée par des groupes sur-armés et plus que déterminés, et le porte-parole du ministère de la Justice Wassam al-Fraiji indique que la plupart des prisonniers tués sont morts suite aux émeutes qui ont suivi l’attaque.

Hakim al Zamili, l’un des 2 députés a déclaré qu’environ 500 prisonniers s’étaient évadés de la prison d’Abu Ghraib, pendant que le second député Chouan Taha estime lui qu’entre 500 et 1000 détenus se sont évadés des prisons d’Abu Ghraib et de Taji.

Explosifs, obus et voitures piégées

Les 2 attaques simultanées ont commencé de nuit vers 21h30 par des tirs d’obus de mortier sur les les 2 prisons, ensuite des voitures et engins piégés ont explosé à  côté des entrées puis 3 kamikazes portant des ceintures d’explosifs se précipitaient sur une des netrées de la prison de Taji, selon un colonel de police.

Deux hélicoptères de l’armée sont intervenus pour assister les renforts militaires qui bouclaient les environs des 2 prisons, pour parer aux accrochages qui ont eu lieu toute la nuit.

A plusieurs reprises, des groupes armés avaient appelé a « libérer les prisonniers musulmans où qu’ils se trouvent et à chasser les juges, procureurs et leurs garde du corps, pour les éliminer ».

En Irak, les prisons sont sans arrêt la proie d’attaques, de tentatives d’évasion, de mutineries et de troubles.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*