Accueil / Actualités / Iran : une fatwa autorisant les jeûneurs à boire pendant le mois de Ramadan

Iran : une fatwa autorisant les jeûneurs à boire pendant le mois de Ramadan

Les médias iraniens rapportent que le Grand ayatollah Assadolah Bayat Zanjani, proche des réformateurs, a décrété licite d’étancher sa soif durant le jeûne.

Une déclaration aberrante et controversée

Assadolah Bayat Zanjani

Assadolah Bayat Zanjani

Disant s’appuyer sur deux récits prophétiques concernant les conditions climatiques ou géographiques du jeûne, Assadolah Bayat Zanjani a donc émis la fatwa suivante par le biais de son site internet :

« Ceux qui ne peuvent supporter la soif peuvent boire juste assez pour étancher leur soif et […] le jeûne ne sera pas invalidé. »

Celui qui « ne supporte pas la soif extrême (…) comme les ouvriers qui font des travaux durs pendant une longue journée », peuvent boire sans avoir à compenser le jeûne par la suite, assure-t-il.

Un autre haut dignitaire iranien, Nassez Makarem Shirazi, et la presse iranienne ont immédiatement réagi en rappelant clairement qu’il était hors de question qu’on puisse « en même temps faire le jeûne et boire ».

8 plusieurs commentaires

  1. Il y a des raisons qui permettent de jeûner tout en étanchant une trop grande soif. Cela correspond d’ailleurs au conseil de certains médecins. Les reins de certaines personnes ne supportent pas de rester sans eau (cailloux, kistes…), l’allaitement des bébés serait gêné si la mère était trop stricte sur l’absence d’eau, dans certaines régions, les journées sont de 20, 21, 23 heures ! Après un certains nombre d’heures, le travail physique vide le corps de son eau, rendant la régulation de la température trop difficile… Il y a tant de raisons d’autoriser de boire de l’eau pendant le ramadan, et en plus les hadiths existent. Si certains veulent être trop strict, c’est leur problème. Le jeûne est quelque chose entre Dieu et soi. Personne n’a besoin d’émettre une critique.
    En outre, si l’Islam est pour le monde entier, s’il est fait pour rassembler aussi les chrétiens, le jeûne chrétien pendant le carême se rapproche de cette méthode : pendant 40 jours, boire, oui, mais très peu manger, jour et nuit. Les jeûneur du ramadan qui s’empiffrent chaque soir ne sont pas nécessairement les plus sages devant Dieu. Et Dieu sait mieux, de toute façon.

    • Michel Dardenne —-> Pourriez vous citer les hadits existants (comme citer dans votre com’) qui autorisent le fait de boire de l eau pour etancher sa soif pendant le jeune en cas de grosses chaleurs? Bien à vous.

    • Si pour des raisons medicales, le jeûne du ramadhan s’ avère dangereux pour la santé (risque d’insuffisance rénale, cardiaque, cystite pouvant entrainer fausse couche, traitement anti cancer, diabète…) le musulman est alors autorisé a ne pas jeûner et compenser ce jeûne de différentes manières. Les enseignements du prophète (saws) sont plutot complets.
      Entre le licite et l’illicite reside le doute, eloignez vous du doute nous a-il encore dit. We Allahu Alem.

    • Michele Dardenne; avez vous déjà jeûné comme jeûne un musulman pour écrire que nous nous « empiffrons le soir venu »? Non je ne pense pas sinon vous sauriez que l’on ne peut pas s’empiffrer, sans risquer un sacré mal de ventre. Trop d’idée reçut rende aveugle, prenez garde.

  2. Salam alaikoum.

    On aura tout vu en Iran. Ce n’est pas la 1ère fois qu’ils défrayent la chronique.
    Merci KATIBIN pour vos infos.

  3. @Michel Dardenne
    Une Femme enceinte n ‘est pas dans l obligation de faire le jeûne comme les Malades. Notre Religion est stricte mais pas à ce point Là , Faut faire très attention au interprétation de l être Humain et l ‘ écris.

  4. A lire vos commentaires, vous mélangez tout.
    En effet, le jeûne n’est pas obligatoire dans certaines conditions, telle que la maladie. MAIS il y a une compensation.c’est aussi simple que ça.

  5. Ne pas boire de l’eau c’est une aberration. Les conséquences sur les reins existent.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*