Accueil / Bien-être / Les vertus médicinales de la prière

Les vertus médicinales de la prière

La prière est la plus importante adoration physique où participent ensemble le cœur, l’esprit et la langue. Elle est un lien entre le fidèle et son Seigneur et elle renferme les marques de soumission, de recours et d’imploration. Nous en connaissons les vertus sur l’âme mais connaissons-nous ses vertus sur l’être de chair.

Du bienfait spirituel au bienfait physiologique

La prière est le second pilier de l’Islam, ce moment de recueillement, où le musulman se retrouve face à lui-même cinq fois par jour, a une grande importance spirituelle. Et alors que nous restons assidus lors de son apprentissage, afin de connaître avec exactitude la bonne prononciation des paroles récitées et que nous apprenons les vertus de la méditation, du repentir et de la soumission à son Créateur, pour beaucoup nous ne connaissons pas les bienfaits de la gestuelle particulière exécutée pendant nos prières.

 Je prie comme je marche

En comparaison, il faut savoir qu’accomplir les 5 prières journalières équivaut aux changements physiologiques produits lors d’un jogging ou d’une marche à pied. Cette gymnastique douce et quotidienne passe par de multiples et répétitives positions et ces enchaînements amènent notre corps à se prémunir contre certains maux, tels que :

  • les maladies dites neurodégénératives telle que la maladie d’Alzheimer,
  • l’atténuation de la vue  (cataracte, tension des yeux,…),
  • les maladies des reins telles que les calculs rénaux,

Mais il faut savoir aussi que les mouvements isométriques permettent une meilleure digestion, car ils évitent les problèmes liés au pancréas et à la vésicule biliaire. De plus, effectuer ces mouvements permet d’éviter les problèmes d’arthrose et enfin, le fait de se prosterner, permet au sang de remonter à 80% au cerveau, ce qui a pour effet une meilleure irrigation et donc évite les pertes de mémoire et les troubles de la personnalité.

Manger, bouger… prier

L’Islam est une religion complète qui nous amène à trouver des vertus autres que spirituelles  là où on ne l’aurait imaginé. Allah de par sa grande générosité et sa clémence, nous permet dans notre acte de soumission de soigner les maux de nos cœurs et nous prémunir des maux de nos corps.

D’après Hanthala (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui est assidu aux cinq prières, à leurs inclinaisons, à leurs prosternations, à leurs temps et sait qu’elles sont une vérité venant d’Allah, rentre dans le paradis ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°381)

 

5 plusieurs commentaires

  1. Mashallah bon travail jazaquomo Allah hayran

  2. Soubhana’Allah ! Je suis fière d’être musulmane 😀

  3. J’aurais bien voulu savoir d’où tenez vous vos sources médical… dans quel sourates ou rapport scientifique. ..article intéressant mais qui ne repose sur aucune source domage!!!

  4. Salam aleikoum al ikhwan
    Merci pour le rappel, cependant, je suis kinésithérapeute, et j’ai une ou deux remarques… Un mouvement isométrique, ça n’existe pas, isométrique faisant référence à une contraction musculaire SANS MOUVEMENT! Par ailleurs, le débit sanguin au niveau du cerveau est constant, ce qui veux dire qu’il ne varie pas… Ce qui veux dire qu’on peut faire les mouvements qu’on veux ou se mettre la tête en bas, il reste identique…
    Quant aux maladies dégénératives, l’atténuation de la vue, et les problèmes rénaux, je ne voit pas du tout le rapport.
    Je n’ai pas du tout la prétention de tout connaitre et Dieu seul est savant, mais si je me trompe, je ne demande qu’à en apprendre d’avantage.
    Donc comme les frères et soeurs qui ont commenté, j’aimerais avoir les sources de ce qui est avancé dans cet article.
    Qu’allah guide chacun d’entre nous
    Barakallaou fikoum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*