Accueil / Actualités / Nos frères oubliés à Guantanamo

Nos frères oubliés à Guantanamo

Au mois de février dernier, une campagne de masse de grève de la faim a commencé à Guantanamo, cette prison illégale ou des centaines de musulmans venus des quatre coins du globe ont été ou sont encore détenus au nom de la guerre contre le terrorisme.

Les raisons de ce mouvement et la façon de le contrer

Ces prisonniers ont entamé cette grève de la faim pour protester contre les détentions illimitées et les conditions d’incarcération qu’ils vivent. Plus de 100 prisonniers refusaient de s’alimenter afin d’exprimer leur refus et leur indignation face à cette injustice qui dure maintenant depuis plus de 10 ans, parmi cette centaine de prisonniers, 45 étaient nourris de force alors que ce type de procédure est interdit par les conventions internationales et même par les Etats-Unis d’Amérique.

Cette méthode d’alimentation de force a été amenée à Guantanamo par des spécialistes du genre : les médecins israéliens, qui se sont bien entraînés sur les prisonniers palestiniens. L’info a été révélée par le quotidien israélien Haaretz la semaine dernière, selon son journaliste, des représentants de l’Association Médicale Israélienne ont été invités aux U.S.A pour présenter à des décideurs politiques leurs  méthodes de traitement des grévistes de la faim alors que l’administration Us est sous le feu de la critique en raison de son recours à l’approche du Ramadan à l’alimentation forcée de détenus de Guantanamo qui refusent de se nourrir.

Des prisonniers déboutés en justice

Quatre détenus, qui subissaient cette pratique ont déposé une requête devant un tribunal fédéral de Washington afin que cela cesse, mais la requête a été rejetée lundi par une juge américaine.

images (46) La motion dans laquelle ces quatre prisonniers – Ahmed Belbacha, Shaker Aamer, Abu Wa’el Dhiab et Nabil Hadjarab – demandent l’arrêt de cette pratique qu’ils assimilent à de la « torture », a été déposée fin juin par l’organisation Reprieve, qui les représente, et leur co-défenseur Jon Eisenberg. Et la juge Kessler a précisé que Dhiab d’origine Syrienne avait cherché à obtenir une procédure accélérée, craignant que l’alimentation forcée durant la journée ne vienne interférer avec son jeûne durant le mois du Ramadan.

Les 45 détenus sont attachés sur une chaise et deux fois par jour un tube, peut-être recouvert d’huile d’olive, est inséré dans leur nez jusqu’à l’estomac, et l’on force l’individu à s’alimenter. Et cela dure depuis des semaines et des mois.

Des voix s’élèvent face à ce scandale et une vidéo « choc » 

Aux U.S.A la pression monte et l’opinion publique veut se faire entendre, il y a quelques jours une vidéo a fait du bruit sur internet, vidéo destinée à pointer le doigt sur cette méthode cruelle qu’est l’alimentation forcée. Yasiin Bey, plus connu sous le nom de Mos Def, rappeur de son état, a « expérimenté » cette méthode que subissent les prisonniers de Guantanamo, et ce pour Reprieve, une organisation de défense des droits de l’homme et sous l’oeil d’une caméra.

Vêtu de la combinaison orange des prisonniers, poignets et chevilles menottées, il est installé sur un fauteuil médicalisé. Tête attachée, un tube lui est inséré dans le nez et descend jusque dans son estomac. Les images sont volontairement dures, froides et violentes. A la fin de la vidéo il s’exprime et semble épuisé : « Je ne savais pas à quoi m’attendre. Le tube est entré et la première partie, ça allait, mais après il y a une brûlure. Cette brûlure qui devient insupportable comme si quelque chose vous entrait dans le cerveau, mais ça touche le fond de la gorge et là, je n’en pouvais plus ».

Voir la vidéo

Cette situation est qualifiée de «cruelle» par Dianne Feinstein, une élue très influente aux Etats-Unis et  présidente de la commission du Renseignement du Sénat, qui a visité la base militaire de Guantanamo, à Cuba, le 7 juin dernier. Et de nombreuses manifestations et démonstrations ont lieu.

Et une petite victoire en justice pour eux

Jeudi, un juge fédéral américain a ordonné au gouvernement américain de cesser définitivement les inspections génitales des détenus de Guantanamo lors de leurs rencontres avec leurs avocats.

Royce Lamberth, cette juge a ordonnée aux gardiens de limiter ces fouilles à la taille de leurs pantalons, les gardiens pourront aussi secouer le pantalon des détenus pour vérifier que rien n’y est, mais rien de plus.

Cela a eu lieu après que plusieurs détenus se soient plaints récemment que les gardiens leurs touchaient et tenaient leurs parties génitales, et inspectaient leur région anale durant les fouilles. Leurs avocats ont affirmé que ces fouilles détaillées ont commencé après que les détenus aient dû se rendre dans un autre lieu pour voir leurs avocats, ces derniers affirment que plusieurs détenus avaient refusé les rencontres avec leurs avocats pour ne pas avoir à subir ces inspections.

Que va faire Obama ?

téléchargement (26)Suite à ce tapage médiatique, les autorités américaines ont dû annoncer qu’en raison du Ramadan, les détenus seraient désormais alimentés de force mais la nuit !!! Cette annonce a provoqué un tollé et les protestations des autorités religieuses musulmanes ainsi que des organisations de défense des droits de l’homme ont redoublé. Obama qui avait promis de fermer cette prison, mais qui n’a rien fait, se retrouve maintenant face à certains de ses alliés démocrates qui le somment d’exercer son autorité pour en venir à bout et pour fermer Guantanamo.

 

 

Plus de 10 ans après la création de cette prison-base militaire, des innocents sont encore enfermés dans des conditions inhumaines, et ce dans une indifférence honteuse, l’Amérique, pays de la liberté ? Pas pour tous… Que Dieu le Très Haut Facilite tous ces hommes qui souffrent au quotidien là bas, et qu’Il leur Accorde la liberté.

 

 

Un commentaire

  1. Un seul mot: atroce!

    En ce mois de Ramadan, prions plus que jamais pour nos frères, nos pauvres frères présumés innocents ne l’oublions pas. Ils n’ont même pas le droit à un procès, comment prouver une bonne fois pour toutes qu’ils sont innocents? Impossible, c’est peut être bien là le but de la manœuvre…

    Ne les oublions pas dans nos dou3a.

    Qu’Allah leur vienne en aide, leur donne la patience et le secours et que les mauvais traitements qu’ils subissent plaident pour leur cause au Jour du Jugement et que ce jour là, leurs tortionnaires, ceux qui tirent les ficelles et les dirigeants soit-disant musulmans qui laissent faire, se noient dans leur sueur et croulent sous l’ignominie. Qu’ils soient humiliés et que leur destination finale soit le feu, mais là dessus il n’y a pas de doute.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*