Accueil / Actualités / Libourne : de faux tracts islamophobes circulent dans la ville

Libourne : de faux tracts islamophobes circulent dans la ville

Les islamophobes ne font pas de trêve en ce mois béni. Bien au contraire, cette période semble leur donner de nouvelles idées…

La surprise

Mercredi matin, Philippe Buisson, maire de Libourne, reçoit de nombreux appels d’habitants mécontents. Selon eux, M. Buisson aurait fait de nombreuses recommandations à travers un tract distribué la veille à près de 200 foyers du quartier de l’hôpital Robert Boulin, où se trouve également la mosquée de la ville.

Ce que contenaient ces prospectus

L’élu municipal aurait apparemment averti les citadins de « Ne pas se garer aux abords de la mosquée, ne pas sortir son chien, ne pas cuisiner du porc, ne pas manger ou boire dans la rue en cette période de jeûne du ramadan. Les femmes sont invitées à porter une tenue décente. »

La supercherie

En réalité, le représentant de la ville n’a fait aucune annonce de ce genre, bien que l’on retrouve sur ces tracts le nom et la signature du maire. Ce dernier a donc décidé de porter plainte et a aussi déclaré :

« C’est la méthode d’un groupuscule qui profite de la libération de la parole xénophobe et raciste, et qui tente d’exister dans un contexte de ramadan et de pré-campagne pour les municipales. Cela crée une tension dans un quartier où le lieu de culte musulman est bien intégré ».

Bien heureusement, le maire a su réagir rapidement face à cette nouvelle tentative de friction. Mais la communauté musulmane ne peut pas baisser la garde en ce mois béni. Il semble plus judicieux de rester attentif à tout acte islamophobe susceptible de ternir la réjouissance des musulmans en ce mois tant attendu.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*