Accueil / Actualités / Des anciens musulmans réclament le droit de blasphémer leur ex-religion

Des anciens musulmans réclament le droit de blasphémer leur ex-religion

Des anciens musulmans ayant abandonné leur religion, l’Islam, ont lancé hier à Paris un « Conseil des ex-musulmans de France » pour prôner le droit à l’athéisme et ainsi de pouvoir critiquer leur ex-religion en toute liberté, sans qu’ils soient pour autant sanctionnés.

« Aujourd’hui, beaucoup sont menacés, torturés, emprisonnés, mis à mort pour apostasie, blasphème, hérésie et pour refus de se plier aux diktats islamistes », s’indignent les promoteurs de ce Conseil.

Ces derniers revendiquent « la liberté de critiquer les religions », « l’interdiction de toute restriction à la liberté inconditionnelle de critique et d’expression, sous-couleur de la religion », et « la liberté d’athéisme ». Leur combat ? Contester tout simplement toutes les valeurs de l’Islam.

Font partie de ce malséant conseil, qui a pris officiellement forme ce samedi 6 juillet 2013, une trentaine de membres de diverses nationalités tels que Waleed Al-Husseini, blogueur de 28 ans qui avait été emprisonné à maints mois en 2010 en Cisjordanie pour avoir tenu des propos blasphématoires envers le Prophète paix et salutations sur Lui, la cinéaste tunisienne Nadia El-Fani, la sociologue algérienne Marieme Helie Lucas,… Réfutée par l’Islam, l’apostasie est passible de la peine de mort dans plusieurs pays du Moyen-Orient.

Ainsi, à l’heure où de nombreuses personnes douées d’intelligence se rapprochent de l’Islam d’autres se détachent, aveuglés par leur passion, encore plus regrettable lorsqu’il s’agit d’anciens musulmans.

2 plusieurs commentaires

  1. Lamentable cet article. Comment peut-on soutenir ainsi la peine de mort, et de façon à peine cachée pour les apostats, en 2013 ?! Vous en faites quoi de la liberté de conscience. Je ne sais pas qui a créé ce site intégriste, mais il est juste consternant.

    • Seul Dieu lit dans les coeurs, ne te méprends pas sur autrui comme cela. Et si tu veux faire preuve d’intelligence et d’intégrité tout en contestant, fais le comme ceci, avec des mots bien choisis et une consternation modérément exposée, par respect pour autrui. Faisons montre de retenue et d’éducation, surtout lorsque l’utilisation de pseudonymes nous permettraient bien des méfaits ! Je te souhaite de trouver mieux à faire que de critiquer les gens sur internet, Amin.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*