Accueil / Actualités / Monde : Le mariage homosexuel n’est pas au goût de tous

Monde : Le mariage homosexuel n’est pas au goût de tous

La loi adoptée en France autorisant le « mariage pour tous », qui a suscité de vives réactions au sein de la citoyenneté française, n’a pas laissé de marbre le reste du monde.

Alors que les Etats-Unis approuvent…

Aujourd’hui, la Cour Suprême rend légale le mariage gay dans l’ensemble du territoire américain. Plus précisément, cette autorité met fin à la loi du mariage unique entre un homme et une femme. La loi datant de 1976 est « anticonstitutionnelle car elle est une privation de l’accès à la liberté des personnes qui est protégée par le 5eamendement », selon la Haute Cour. L’union entre deux personnes de même sexe est reconnue seulement dans 12 des 50 Etats américains. Désormais, l’homosexualité est déclarée au grand jour dans l’ensemble du pays. Ce qui ne déplaît pas au Président Barack Obama, qualifiant cette nouvelle déclaration comme juste. Il prône la justice dans ce cas de réforme sociétale, mais quand il s’agit de dénoncer les injustices se déroulant à l’autre bout du monde, il n’y a plus personne.

… La Russie condamne 

Au même moment, l’Etat russe ne semble pas être du même avis. La Chambre Haute a, aujourd’hui, approuvé la loi interdisant tout acte homosexuel devant un mineur. En effet, selon ses membres, cette loi doit exister car elle « assure la sécurité des enfants contre une propagande qui influence leur caractère de manière négative. » Cette Chambre approuve également la loi interdisant l’adoption aux couples de même sexe. L’enfant est sacré et ne doit baigner dans une société où l’anormal domine, c’est ce que tente de défendre cet Etat.

Ces deux Etats, qui proposent deux modes de vie complètement différents nous démontre l’influence qu’a la société, dans laquelle nous vivons, sur nous. En effet, qui, à l’école, n’a jamais travaillé sur des cartes d’Histoire sur lesquelles l’Etat américain a été représenté de couleur bleue et l’URSS en rouge ? L’Etat a-t-il voulu, à travers nos livres, que nous distinguions implicitement les méchants des gentils ? Le conditionnement est précoce mais la réalité nous rattrape, nous en avons ici la preuve.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*