Accueil / Islam / Sa première prière

Sa première prière

La prière est l’un des cinq piliers fondamentaux de l’Islam. Quoi de mieux que d’initier son enfant sur le chemin de la prospérité : la Salât !

Lui montrer le bon exemple
Comme le dit le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) : « Chacun d’entre vous est un berger et est responsable de son troupeau. » (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim). Le père est un berger au sein de sa famille ; il protège, subvient aux besoins, s’efforce d’être un bon exemple pour son enfant et le guide du mieux qu’il le peut. L’enfant sera pieux si son éducation l’a été. Tâchez de lui expliquer les règles de l’ablution, invitez-le à vous observer pendant que vous priez, ainsi, il posera des questions, des remarques… La prière deviendra alors un acte usuel de sa vie.

Quand débuter ?
Les enfants âgés de moins de 7 ans sont exemptés puisqu’ils n’ont pas atteint l’âge de raison. Dès 7 ans, l’initiation est préconisée, en revanche pas de sanctions si l’enfant ne la fait pas, mais dès 10 ans, ces derniers possèdent la faculté de discernement donc pas d’excuse !

Lui faire apprendre des sourates
Bien que votre enfant ne connaisse rien de la langue arabe, apprenez-lui la sourate de base : Fatiha. Dans un premier temps phonétiquement puis traduisez-lui la signification. Soyez créatifs, faites lui des tableaux, des dessins, mettez-les dans sa chambre ça sera son pense-bête à portée de main et ainsi de suite pour les prochaines sourates.

Lui parler de la religion

L’éducation se fait progressivement et au quotidien. Ce n’est pas du jour au lendemain que vous allez lui sortir son qamis/hijab miniature, mais surtout dans la continuité. Apprenez-lui les valeurs du Tawhid (unicité), troquez les comptes de nuits par des histoires de Prophètes pour capter son intention, c’est ludique et enrichissant. Incitez-le et accompagnez-le pendant son apprentissage. Pour mieux le motiver, conduisez-le à la mosquée de temps en temps où il rencontrera d’autres enfants de son âge et ainsi il imitera son papa/maman dans la salle de prières. Tel père tel fils, quoi que l’on dise les parents demeurent les modèles de l’enfant, et ce pour toujours.

« O mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! ».Sourate 31 verset 17 (conseil que donna Luqman à son fils) 

A voir : www.nospetitsmusulmans.com

A lire : J’aime faire la prière, édition Tawhid. 

Prochainement : son premier ramadan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*