Accueil / Actualités / Reims : « croix gammée » taguée sur la voiture d’une sœur

Reims : « croix gammée » taguée sur la voiture d’une sœur

Parce que la haine se banalise, parce que les idées xénophobes s’expriment désormais sans gêne ni honte, les actes malveillants à l’encontre des musulmans se multiplient.

Un tag de plus

Alors que ce jeudi, une jeune femme voilée se faisait agresser par deux hommes à Argenteuil, un ou plusieurs individus mal intentionnés, à Reims cette fois, ont tagué sur la voiture d’une musulmane ce qui se voudrait visiblement être une croix gammée, aux environs de 19h30. Non contents de refaire la façade des mosquées, les néonazis s’en prendraient donc directement aux propriétés de nos coreligionnaires.

Que fait la police ?

La sœur de la personne visée se confie à Katibîn : « Ayant appelé la police, ces derniers se sont déplacés, et on totalement minimisé les faits et ont tenté de la dissuader de porter plainte – en lui soutenant que ce n’était pas un acte antisémite raciste et que même s’ils réussissaient à retrouver les coupables, la justice ne pourra rien faire contre eux. » Un couplet qui n’est pas sans rappeler le témoignage de la première sœur agressée à Argenteuil, les forces de l’ordre ayant également tenté de minimiser la gravité de l’agression et enterrer l’affaire.

Faut-il que les tags nazis soient inscrits sur une synagogue pour inquiéter les autorités ? Qu’en aurait-il été si la voiture avait appartenu à un rabbin ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*