Accueil / Actualités / Nigéria : 14 ans de prison pour les homosexuels

Nigéria : 14 ans de prison pour les homosexuels

Désormais, 14 pays dans le monde ont adopté le projet de loi sur le mariage homosexuel. Le Nigeria est un pays où la religion, qu’elle soit musulmane ou chrétienne, est profondément ancrée dans les moeurs. Mais pourquoi le Nigéria craint-il d’être, à son tour, touché par cette tendance blâmable ?

Le projet de loi

Le jeudi 30 mai, le parlement nigérian a adopté un projet de loi prévoyant 14 ans de prison à toute personne qui envisagerait de s’unir, par le mariage, à une personne du même sexe. Aussi, « toute personne qui fait fonctionner ou participe à des clubs gays, des sociétés ou des organisations pour homosexuels, ou – directement ou indirectement – affiche publiquement sa relation amoureuse avec une personne de même sexe commet un crime et encourt une peine de dix années d’emprisonnement. »

Mais quel est le véritable intérêt d’un tel projet de loi, dans un pays où « nulle part deux hommes ou deux femmes ne sont allés trouver un officier d’état civil pour demander à être mariés », selon Maître Jiti Ogunye, spécialiste dans la défense des droits de l’homme.

Le chantage d’ordre international

Le problème est d’ordre international. Les pays développés semblent vouloir imposer leurs drôles de valeurs à l’ensemble de l’Humanité. En effet, dernièrement, le Premier ministre britannique, David Cameron, souhaitait restreindre les aides humanitaires aux pays ne reconnaissant pas les droits aux homosexuels.

De plus, l’Etat américain dit s’en faire de cette nouvelle législation nigérienne. L’an dernier, le président américain, Barack Obama, a ordonné à toutes les agences gouvernementales de promouvoir à l’étranger les droits des personnes homosexuelles. Ce qui risque de remettre en cause les interventions des ONG (organisations non gouvernementales) au Nigéria.

Mais quelle est la véritable visée de ces nouvelles idées des pays occidentaux ? Voudraient-ils imposer leurs valeurs en se cachant derrière un principe de liberté ? Il est certain que le Nigéria n’est pas prêt de se laisser prendre au piège par ces « pays riches ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*