Accueil / Actualités / Turquie : les conséquences du double attentat de samedi

Turquie : les conséquences du double attentat de samedi

Samedi 11 mai, deux voitures piégées ont explosé à  Reyhanli, ville qui se trouve à quelques kilomètres de la frontière Syrienne . Le bilan est de 46 morts et une centaine de blessés.

Les accusations turques

 Cela faisait des années que la Turquie n’avait pas connu une telle tragédie. Très vite les accusations se sont portées vers  le régime de Damas. En effet  le ministre de l’Intérieur turc, Muammer Güler, a déclaré :  « Les personnes et l’organisation qui ont mené l’attaque ont été identifiées. Il a été établi qu’elles étaient liées à des organisations soutenant le régime syrien et ses services de renseignements » selon la chaîne publique TRT .

Une piste de 9 suspects

  Dimanche 12 mai, le vice-Premier ministre turc, Besir Atalay a annoncé l’arrestation de neuf suspects. Selon lui, certains d’entre eux auraient avoué. Ces derniers seraient connus des autorités turques et auraient des liens avec les services secrets syriens.

La réponse de Damas face aux accusations

 Dès dimanche,  le ministre syrien de l’Information Omrane al-Zohbi a nié toute implication dans la tragédie turque en déclarant que  « la Syrie n’a pas commis et ne commettra jamais un tel acte, car nos valeurs ne nous le permettent pas ». Mais le régime ne s’est pas arrêté là. Zohbi, Premier ministre syrien  impute la responsabilité à Erdogan, Premier ministre turque « qui doit être questionné sur cet acte ». Il considère les accusations  comme étant arbitraires.

L’impact de ces nouvelles 

 À quelques jours de la rencontre entre le Premier ministre turque et le Président  Barack Obama les conséquences peuvent être dramatiques pour le régime syrien et  la Syrie entière. Comme l’a dit le Premier ministre syrien Zohbi :  « Lui (Erdogan) dont le pays est membre de l’Otan, veut-il inciter les États-Unis (à une intervention en Syrie) en leur disant que son pays est attaqué ? ». Ces événements regrettables ont entraîné dès dimanche, lors des premières funérailles, de fortes tensions entre Turques et réfugiés syriens – ces derniers ayant fui les combats entre armée de Bachar et rebelles.

Ainsi à la suite de ce double attentat de Reyhanli , il se pourrait que les tensions entre la Turquie et la Syrie soient de nouveau d’actualité . Comment apaiser les tensions ? Va-t-il falloir utiliser la force ? Ou de simples discussions suffiront-elles à améliorer les relations entre ces deux voisins ? 

 

Crédit photo :  AFP/CEM GENCO

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*