Accueil / Écrits libres / Parents musulmans, le parcours du combattant

Parents musulmans, le parcours du combattant

Eduquer ses enfants dans la société actuelle relève du sport de haut niveau. Entre les convictions que nous aimerions leur transmettre, et les idéaux défendus par nos contemporains, ce  n’est pas un monde qu’il y a, mais un univers.

Une éducation musulmane, la quadrature du cercle ?

Le challenge est effectivement de taille. Une fois les crânes de nos petits « nous » bien remplis d’explications et de principes, les voilà qui doivent sortir. Ecole, collège, amis ou encore sport, ils se retrouvent souvent confrontés à des situations délicates. Couples homosexuels affichés, couples hétéros en plein calinou dans la rue, panneaux publicitaires indécents, ça c’est pour le côté pudeur.

Face à cela, ils ont aussi droit à des pages publicitaires de 35 minutes pendant leur programme télévisé habituel. Acheter ci pour être heureux, avoir ça pour mieux vivre, etc, etc. Société de consommation au leitmotiv entêtant, nous ne pouvons qu’être frustrés si nous suivons le mouvement. De plus, beaucoup trop de parents abdiquent et achètent l’objet de convoitise de leur rejeton, en même temps qu’ils s’achètent une conscience de père ou de mère. On couvre de cadeaux sa progéniture, d’une part pour faire taire son besoin d’attention, et d’autre part pour se faire valoir auprès des autres parents.

Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Pas si bêtes nos p’tits loups, ces derniers réalisent très rapidement le décalage abyssale qu’il y a entre ce que papa et maman disent, et ce qui se passe dehors. Commence alors un véritable interrogatoire. Pour le plaisir, voici un petit florilège des questions que nos bambins nous bombardent à la figure … avec leur plus joli sourire !

  • Papa, pourquoi le monsieur il embrasse un autre monsieur ?imagesCAO58SSI
  • Maman, pourquoi le monsieur il est habillé comme une femme ?
  • Le père noel si il existe pas, pourquoi à l’école ils disent que si ?
  • Papa, pourquoi les amoureux là-bas ils se font pleins de bisous depuis aaaaaaavant ?
  • Maman, achète-moi un Ipad, tous mes copains ils en ont un !
  • Papa, pourquoi ils disent que le foulard c’est pas bien ?
  • Papa, le papa de mon copain Ramzy, et ben il dit que je peux manger du poulet chez eux parce que c’est pas du porc, et que le halal, c’est pas obligé si je dis  » Bismillah « . (ça marche aussi pour la cantine)
  • Maman, le prof de sport il dit que le Ramadan c’est pas bon parce que j’ai besoin de boire.

Et patati, et patata !  Et nous, pauvres parents, nous nous asséchons la bouche à force d’expliquer et ré-expliquer. Le monsieur, il fait ce qu’il veut, même si pour nous cela est proscrit, le père noel n’existe pas, même si la maîtresse t’as dit que si, les jeunes qui s’embrassent, il faut pas les regarder, l’Ipad on en rediscutera quand tu sauras fermer tes lacets tout seul… Cela donne des fois l’impression de nager à contre-courant. Epuisant. Nos enfants sont notre relève. S’il y a bien une chose à ne négliger sous aucun prétexte, c’est bien leur éducation. Puisse Dieu nous faire don d’une pieuse descendance dont la sagesse n’aura d’égale que l’intelligence. Amine.

Le métier le plus difficile au monde c’est parent, ok ça on ne peut que le reconnaître. Mais   » parent musulman  » alors ? C’est pareil ? Force est de constater que non. Notre job consistant essentiellement à inculquer à nos enfants le contraire de ce qui est encensé à l’extérieur, à savoir non consommation, non mixité, hétérosexualité, pudeur, etc., il est indéniable que c’est un challenge.

 

 

7 plusieurs commentaires

  1. As salamou alaykoum,

    je vous suis depuis un moment et j’apprécie vraiment le travail de toute votre équipe.

    Vos articles sont enrichissants car ils traitent de sujets actuels sur un ton qui nous parle à tous.

    C’est le premier message que je laisse sur votre site, comme un encouragement, car bien qu’il n’y ait pas beaucoup de participation de la part des « katibinautes » en terme de commentaires, je pense qu’ils sont cependant très nombreux à vous suivre.

    Qu’Allah vous facilite dans vos bonnes oeuvres.

    As salamou alaykoum wa rahmatoullah

  2. Salam aleikoum

    non le mr ne fait pas ce qu’il veut, il est ignorant et desobeissant
    mais toi tu es musulman , tu ne suis pas les pas de sheytan, mais le corail et le modèle du prophète sallah alaihi wa Salam….
    expliquez par le din, avec le respect pour les non musulmans, mais avec conviction
    sinon les enfants seront toujours dans la comparaison avec les autres….

  3. assalamalikoum

    je pense vraiment que vu notre situation il nous faut les accompagner avec des divertissement ce qui permettrai de leur facilite la tache pour les reperes l accompagnement il n ya pas mieux mais en toute humilite sa passe par la creation d association de groupe de parents d accords sur l interet de la religionisite dans l education de l ethique musulmane

    dieu est grand

    assalamalikoum

  4. Salam alaikoum
    Très bon sujet mais je trouve traité de manière décourageante pour les parent.
    Courage! Lol

    Qu’Allah protége nos bambins

    • Salam alaikoum
      Enfin je lis un article sur un sujet qui concerne des milliers de familles en France…. Et pourtant c silence radio….

  5. Je pense qu’on doit être nous parents être un model pour nos enfants. Un conseil d’une personne de science islamique, que j’essai de suivre, c’est de réviser des sourates en famille. Par exemple après le dinner mettre sourate Al moulk et d’autre à la tv. juste pour 1/4 h – 1/2 h tous les soirs, comme ca on améliore notre prononciation et les enfants retiennent très vite. Qu’Allah swt nous rassemble tous au Paradis.

  6. salam alikom
    l’article est plutot bien……. le probleme est que l’on en a conscience !
    j’aurais attendu de cet article plus de conseils, de livres a lire ou de cours de coaching bref des outils !!!!!!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*