Accueil / Actualités / Gaza : un mort et plusieurs attaques cette semaine

Gaza : un mort et plusieurs attaques cette semaine

Cette semaine encore la bande de Gaza a subi plusieurs assauts de l’armée d’occupation israélienne, entre le blocus qui provoque à nouveau des pénuries et la violence qui recommence sur Gaza assiégée, la population est à nouveau victime et on déplore un mort.

Mardi 30 avril :

• Lors d’un nouveau raid aérien israélien matinal sur Gaza, une moto a été ciblée, tuant un palestinien et en blessant un autre, la victime -Que Dieu lui Fasse Miséricorde et l’Accueille au Paradis- s’appelait Haytham Al-Mishal, il avait 29 ans, travaillait à l’hôpital de Shifa et s’était marié il y a 3 mois. Sa femme est enceinte de leur premier enfant… L’attaque a frappé sur le camp de réfugiés de Shati dans le nord ouest de la ville de Gaza, et plus tard dans la journée, des milliers de personnes ont défilé lors des funérailles d’Haytham

L’armée israélienne a confirmé le raid, qui est intervenu  deux jours après que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ait promis des attaques persistantes contre la bande de Gaza, pour sa part le porte-parole du Hamas Taher Nunu a condamné l’attaque israélienne, mettant en garde contre les conséquences d’une telle attaque.

L’armée israélienne a violé l’accord de cessez-le feu à plusieurs reprises au cours des derniers jours, et plus de 150 fois depuis le mois de novembre 2012 où un accord de cessez-le feu avait été signé.

« Nous appelons l’Egypte à faire pression sur l’occupation israélienne pour arrêter ces crimes et de les forcer à honorer la trêve et l’arrêt de l’agression», a déclaré  Fawzi Barhoum responsable du Hamas le jour même.

La bande de Gaza est sous un blocus israélien qui a été mis en place depuis 2007. Tel Aviv a refusé de lever ce blocus illégal en dépit des appels internationaux répétés, et a eu recours à la violence pour empêcher les convois humanitaires qui tentaient de briser le siège afin d’atteindre la bande de Gaza

• Le même jour, les forces d’occupation israéliennes (FOI) ont fait une incursion à près du camp de réfugiés de Bureij dans le centre de la bande de Gaza. Un observateur de terrain a déclaré que huit bulldozers militaires se sont postés à 200 mètres près du village de Juhr Al-Deek au nord du camp de réfugiés de Breij.

• Et le soir l’aviation israélienne a lancé deux raids sur une position de la résistance palestinienne à l’ouest de Rafah, au sud de la bande de Gaza, des sources locales ont dit que les avions de combat ciblaient une position des brigades Al-Quds, la branche armée du Jihad islamique, mais aucune victime n’a été signalée.

Mercredi 1er mai :

• Les forces d’occupation israéliennes (FOI) dans des véhicules blindés ont escorté huit bulldozers militaires qui ont avancé à l’est de Khan Younis, au sud de la bande de Gaza, à l’aube mercredi. Des sources locales ont déclaré que les troupes des FOI ont progressé à 150 mètres et atteint la périphérie de la ville de Khouza’a et rasé la zone, atteignant également d’autres villages à l’est de Khan Younis au milieu de tirs nourris sur des maisons et des terres des citoyens palestiniens.

Pendant ce temps, les autorités d’occupation israéliennes ont décidé d’ouvrir partiellement le terminal de Salem Abu Karm, le seul point de passage commercial de Gaza, ce mercredi après cinq jours de fermeture. Raed Fattouh, le chef du comité pour l’entrée des marchandises dans la bande de Gaza, a déclaré dans un communiqué de presse que l’ouverture partielle de la traversée permettrait l’entrée d’environ 190 camions chargés de denrées alimentaires, de fourrage, et l’aide internationale. Il a dit que des quantités limitées de gaz de cuisine seraient également autorisés aujourd’hui, pas assez malheureusement car depuis quelques temps Gaza souffre d’une pénurie de gaz de cuisine.

• Les navires de la marine israélienne ont ouvert le feu à la mitrailleuse sur les bateaux palestiniens au large des côtes de la bande de Gaza à l’aube ce mercredi. Des sources de la police maritime a déclaré que les navires de guerre israéliens ont ouvert le feu  sur les bateaux de pêche qui travaillaient sur la plage de Sudaniya, au nord-ouest de la ville de Gaza, les pêcheurs ont été contraints de se retirer à une distance de seulement un mile nautique de la plage, fort heureusement cette fois-ci ni victimes ni dégâts matériels sur les bateaux des pêcheurs n’ont été signalés, ajoutant que les pêcheurs sont retournés à la plage après l’attaque.

Jeudi 2 mai :

• Les forces d’occupation israéliennes (FOI) ont mené une nouvelle incursion et progressé de 300 mètres dans le nord de la bande de Gaza jeudi matin, les soldats ont avancé à l’est du Beit Hanoun ainsi qu’un bulldozer dans les terres tout cela au milieu de tirs aveugles par des hélicoptères de combat. Pendant ce temps, un hélicoptère Apache israélien a ouvert le feu à tirs nourris sur  une terre déserte à l’est de la Faculté d’Agriculture, au nord de Beit Hanoun.

• Dans la soirée, la marine israélienne a tiré plusieurs obus sur la côte de Gaza, près de la zone d’Alwaha à l’ouest de Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza visant des maisons palestiniennes et des terres agricoles. La marine israélienne a tiré 3 obus d’artillerie et ouvert fortement le feu à la mitrailleuse vers les pêcheurs au large des côtes de Gaza, qui étaient pourtant dans la zone des 3 miles nautiques au large de la côte de Gaza à la lumière du blocus naval israélien imposé à la bande de Gaza.

Rappelons que dans le cadre de l’accord de cessez-le feu qui avait mis fin à la guerre israélienne contre Gaza en novembre 2012, les pêcheurs palestiniens avaient été autorisés à pêcher dans les six miles nautiques au large de la côte de Gaza, mais l’armée ont continué à attaquer les pêcheurs dans leurs zones affectées, et a poursuivi sa politique de les obligeant à pêcher dans la zone des 3 miles nautiques.

images_news_2013_05_01_gaza-tanks_300_01

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*