Accueil / Actualités / Abu Hamdiya, encore un mort dans les prisons israéliennes

Abu Hamdiya, encore un mort dans les prisons israéliennes

C’est bien connu les autorités israéliennes commettent bien des abus à l’encontre des droits humains des palestiniens, et la situation dans les prisons israéliennes est désastreuse, combien de prisonniers morts faute de soins, au à cause de la torture qu’ils y subissent comme récemment le prisonnier Arafat Jaradat, ce matin encore, un homme a perdu la vie à cause de ces pratiques criminelles et inhumaines commises par les israéliens.

Encore un mort et une famille en deuil

Ce matin, le mardi 2 Avril, la Présidence Palestinienne a tenu le gouvernement israélien entièrement responsable de la mort du prisonnier palestinien Maysara Abu Hamdiya – Que Dieu lui Accorde Sa Miséricorde –  qui est décédé en raison d’une négligence médicale des services pénitentiaires israéliens. Maysara Abu Hamdiya souffrait d’un cancer de la gorge, et les autorités pénitentiaires israéliennes refusaient de le laisser suivre un traitement.

Le porte-parole présidentiel Nabil Abou Roudeina a déclaré à l’agence de nouvelles officielle palestinienne WAFA, « Nous avons averti il y a longtemps que l’arrestation continue des Palestiniens et  la négligence médicale causait des conséquences graves. » Il a condamné les meurtres lents et incessants  des prisonniers détenus dans les prisons israéliennes, en appelant les autorités israéliennes à libérer tous les prisonniers.

Abu Hamdiya est décédé ce mardi matin à l’hôpital israélien de Soroka  après une longue lutte contre le cancer à cause de la négligence médicale délibérée des autorités pénitentiaires israéliennes.

Réactions 

Le chef du club de prisonniers Qaddoura s’est aussi exprimé suite au martyre de Maysar Abu Hamdiya, soulignant que le peuple palestinien perdait aujourd’hui un grand combattant et un héros de la Palestine, il a tenu les autorités d’occupation israéliennes entièrement responsables de l’assassinat d’Abu Hamdiya et appelle le monde libre à dénoncer les crimes de l’occupation israélienne, qui violent toutes les lois internationales. Il a également demandé au peuple palestinien dans tous les lieux de soutenir la fermeté des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, et à exprimer leur colère devant les crimes continus de l’occupation israélienne.

Mort seul et dans la douleur

Il y a quelques jours, un groupe  de défense des droits indiquait  que le prisonnier palestinien Maysara Abu Hamdiya était soumis à une chimiothérapie à l’hôpital Soroka pour son cancer, et souffrait d’un état de santé très grave, la société des prisonniers palestiniens avait déclaré dans un communiqué de presse paru dimanche que le prisonnier Abu Hamdiya suivait  une chimiothérapie à l’hôpital sous la garde lourde de militaires, au moins 30 geôliers israéliens, qui le gardaient les mains et les pieds liés à son lit d’hôpital.

La déclaration avait souligné que les autorités d’occupation privaient le patient prisonnier Abu Hamdiya de visites, même sa femme ne pouvait le voir, insistant sur la nécessité de le libérer immédiatement, tout en assurant la poursuite de son traitement à la lumière de la détérioration de sa santé «extrêmement grave».

Le martyre d’Abu Hamdiya porte le nombre des martyrs en captivité dans les geôles israéliennes à plus de 207. On reconnait un état à la manière dont il traite ses prisonniers, et en constatant la manière dont l’Etat criminel israélien traite les détenus on ne perçoit pas une once d’humanité de la part des autorités…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*