Accueil / Actualités / Turquie vs Israël : à combien estimer un mort ?

Turquie vs Israël : à combien estimer un mort ?

Rappelons qu’en 2010 , la flôtille pour la liberté avec le bateau « Mavi Marmara » qui tentait de briser le blocus sur Gaza, avait vécu une approche de Gaza horrible, en effet l’armée  israélienne avait accosté leur bateau et tué 9 personnes – qu’Allah leur Accorde Miséricorde- ,  9 pacifistes turcs qui étaient à bord afin de venir en aide à la population de Gaza.

Depuis ce dramatique évènement visible encore sur internet, qui avait scandalisé le monde, mais pour lequel, comme d’habitude, aucune sanction contre Israël n’avait été prise,  les relations entre la Turquie et Israël s’étaient détériorées, la Turquie attendant des excuses officielles ainsi qu’une indemnisation des familles des victimes, ce qu’Israël se refusait à faire, jusqu’à récemment mais sans être d’accord sur les modalités.

Selon le site web d’Al Qassam, un journal hébreu aurait révélé que les autorités israéliennes étaient en désaccord avec la Turquie sur la somme que l’état juif devait verser aux familles des victimes turques tuées lors de l’assaut israélien sur le navire Mavi Marmara qui était à destination de Gaza en mai 2010.

marmara 5

Le journal Yediot Aharonot indique que les écarts très importants séparant les 2 parties dans les négociations sur le montant des indemnités ainsi que sur les modalités de leur remise sont évidents, et que pour l’instant il n’y a pas d’accord en vue.

« Israël est prêt à payer 100.000 $ par famille, alors que la Turquie demande 1 million de $ pour les familles de chacune des personnes assassinées pendant le raid du commando israélien sur le bateau », a rapporté le journal.

Les autorités d’occupation exigent également que ça ne soit pas Ankara qui transfère l’argent directement aux familles, mais que l’argent soit transféré à un fond humanitaire dirigé par le gouvernement turc qui le distribuera ensuite.

La Ministre israélienne de la Justice, Tzipi Livni, a étudié la question de l’indemnisation cette semaine avec le Ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, et les 2 parties ont convenu de mettre en place un comité afin de traiter cette question.

Le Premier Ministre Turc quant à lui a fait une déclaration appuyant que « les excuses d’Israël étaient venues selon les conditions turques, il doivent d’abord présenter des excuses officielles au peuple turc, puis indemniser les familles des victimes, lever les interdictions sur la Cisjordanie et la bande de Gaza en permettre l’entrée de bien et de civils. »

Selon Mr Erdogan, la Turquie a insisté sur toutes ces conditions majeures pour l’amélioration des relations avec Israël.

marmara 4

Quelles concessions vont être prêts à accepter les israéliens pour permettre le retour des relations diplomatiques avec la Turquie,  car il n’est pas uniquement question d’argent dans ce dossier, mais d’excuses officielles, et de supprimer certaines des restrictions imposées à la population palestinienne, alors jusqu’où ira Israël afin de retrouver un « allié » dans la région ? …

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*