Accueil / Actualités / Gaza, l’embargo se durcit à nouveau

Gaza, l’embargo se durcit à nouveau

L’embargo imposé par Israël sur la bande de Gaza est à l’origine de bien des problèmes subis par la population, et quand les autorités israéliennes, sous de faux prétextes le durcissent un peu plus, c’est encore la population qui paie.

Pourquoi de nouvelles restrictions ? 

L’Autorité israélienne d’occupation  a décidé de réduire le domaine de la pêche de six à trois miles et de fermer plusieurs jours le passage commercial de Karm Abu Salem, et de Beit Hanoun (Erez)  en réponse aux tirs de roquettes présumés lancés par un groupe salafiste  de Gaza vers Sderot pendant la visite d’Obama, et sous le prétexte des fêtes juives.

Aknaf Bayt al-Maqdis, une faction salafiste avec une petite présence dans la bande de Gaza et le Sinaï égyptien voisin a revendiqué la responsabilité des tirs de roquettes  sur Sderot.

Les forces d’occupation n’ont pas dit si le passage serait ouvert à nouveau à partir de mercredi, rappelons que le passage commercial de Karam Abu Salem, est considéré comme le seul terminal commercial entre Gaza, les territoires occupés et Israël, et qu’il est utilisé pour faire entrer des marchandises, ainsi que le carburant nécessaire à l’enclave assiégée.

Après cela,  les forces israéliennes ont ouvert le feu sur des pêcheurs au large de Gaza, deux jours après que l’Etat juif ait  annoncé qu’il  limiterait  la zone de pêche,  ce geste ressemble bien à  une punition collective, les pêcheurs ont déclaré à l’agence Ma’an, que les israéliens avaient tiré pour les empêcher d’aller plus loin que 3 miles, et le responsable d’une fédération de pêcheurs a confirmé que la marine israélienne avait mis en place de nouveaux signes définissant la zone de pêche.

Réactions

Le  Hamas a fustigé les autorités d’occupation israéliennes d’avoir à nouveau réduit la zone de pêche au large de la côte de la bande de Gaza à trois miles nautiques. Le Dr. Sami Abou Zouhri, porte-parole du Hamas, a exhorté les dirigeants égyptiens à assumer ses responsabilités vis-à-vis de cette violation en sa qualité de responsable  de l’accord de paix signé en novembre dernier. Abu Zouhri tient les autorités israéliennes responsables de cette décision et de ses répercussions après l’accord de cessez le feu. La zone de pêche avait  été étendue à six miles dans le cadre de cet  accord  négocié par les égyptiens après l’assaut israélien  de huit jours sur Gaza en novembre, qui a nous vous le rappelons tué 177 Palestiniens et six Israéliens.

Le Hamas s’est plaint à l’Egypte vendredi après Israël ait  suspendu le cadre d’un accord de trêve négocié par le Caire. Un responsable égyptien a confirmé que la plainte avait été reçue du  Hamas, et ajoutant qu’Israël s’était plaint séparément sur l’attaque à la roquette. Le fonctionnaire du Caire a déclaré qu’il  prendrait contact avec les deux parties pour  «restaurer leur attachement à la trêve. »

Des groupes israéliens de défense des droits de l’homme ont exigé de la part des autorités d’occupation qu’elles lèvent leurs sanctions envers la bande de Gaza.

Depuis novembre dernier où l’accord de cessez le feu avait mis fin à l’agression israélienne sur Gaza, les israéliens en sont à la 124ème violation de cet accord, tous les prétextes sont bons à prendre, et même sans raisons, ils n’ont cessé de revenir sur les promesses qu’ils avaient faites. Ce n’est pas comme cela que la paix peut s’installer, tout comme leurs agissements en Palestine occupée où ils ne cessent leurs projets de colonies, ceux qu’ils font sur Gaza n’est vraiment pas digne de la « pseudo grande démocratie » qu’ils aiment à se prétendre.

 

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*