Accueil / Actualités / USA : Israël bat des records de popularité

USA : Israël bat des records de popularité

Nul doute que les médias américains et les lobbys pro-israélien  font un travail remarquable, malheureusement tant sur le fond que sur la forme. 

Sondages édifiants

Reflet immédiat de cela, de nouvelles données démontrent que bien plus de la moitié des Américains ont plus de  sympathie pour Israël que pour la Palestine et que seulement 9% d’entre eux osent afficher clairement leur engagement en faveur de nos frères opprimés. D’autre part, 36% des sondés par ABC News et le Washington Post se déclarent indécis. Et parmi les 64% restant, qui « choisissent un camp », 86% soutiennent ouvertement et aveuglément Israël.

Un second sondage, publié vendredi par l’institut Gallup, coïncide tout à fait avec les résultats de l’enquête réalisée pour ABC News. Gallup révèle en effet que 64% des Américains supportent Israël, résultat supérieur à celui obtenu en 2010 (60%). C’est « le plus haut taux enregistré en un quart de siècle ». Cette fois, seulement 12% des répondants se sont dits partisans d’une Palestine libre.

Population malléable

Machines de propagande parfaitement huilées, les journaux, sites et chaînes de télévision les plus  regardées relaient vraisemblablement une image altérée du conflit en Palestine. De plus, le piètre niveau scolaire aux Etats-Unis, sur lequel nous ne nous attarderons pas, constitue un terrain fertile à la manipulation des masses.

Nourris à la peur de l’autre, abreuvés de messages patriotiques et d’informations alarmantes, et persuadés de leur toute puissance grâce à de formidables jeux vidéo leur procurant satisfaction par le biais de l’élimination d’ennemis explicitement désignés, nos voisins outre-Atlantique ont en majorité embrasser la cause du colon sioniste.

Amour à sens unique

Et c’est non sans ironie que l’on constate que si depuis les années 1980, les Américains portent de plus en plus dans leur coeur la nation juive, la sympathie israélienne à leur égard, elle, a nettement chuté, surtout depuis l’élection de Barack Obama, considéré pro-israélien par seulement 4% d’entre eux selon le Jérusalem Post.

Ajoutons que de toute évidence, la visite du Président américain en Palestine et en Israël cette semaine n’est pas forcément pour satisfaire la majorité du peuple qu’il représente car celui-ci espère majoritairement (de 66 à 70% selon les sondages) en la non-implication de leur nation dans la négociation de ce conflit moyen-oriental.

Credit Photo : AFP / Mandel Ngan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*