Accueil / Actualités / Oui au voile en entreprise !

Oui au voile en entreprise !

C’est une décision qui risque de faire grand bruit qui a été prise aujourd’hui par la Cour de Cassation puisque celle-ci a conclut que la laïcité ne s’applique pas au secteur privé.

Rappel des faits

De retour de cinq années de congés maternité et parental, une salariée de la crèche Baby Loup se fait licencier après avoir fait part de sa volonté de travailler avec son voile. Fatima Afif va alors porter l’affaire en justice pour faire valoir le droit qu’elle estime être le sien. S’en suivent alors une batterie d’épisodes juridiques qui vont déboucher sur la confirmation à deux reprises en 2010 puis en 2011  par la justice du licenciement. Les choses prennent aujourd’hui une autre tournure puisque la Cour de Cassation a annulé les décisions prises jusque là et renversent la situation

Oui au voile au travail

Le maître mot de cette décision de la plus haute autorité judiciaire est sans doute la distinction public/privé qui est mise en avant par la Cour. En effet, selon cette dernière, la laïcité ne peut s’appliquer dans le domaine du privé, en d’autres termes dans une entreprise. « Les restrictions à la liberté religieuse doivent être justifiées par la nature de la tâche à accomplir, répondre à une exigence professionnelle essentielle et déterminante et proportionnées au but recherché. »

Ils s’en mordent les doigts

C’est tout naturellement que le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est opposé à cette décision, il dit «regretter la décision de la Cour de cassation». Jeanette Boughrab avait pris position contre le port du voile dans cette crèche, estimant que «La laïcité a vocation  à s’appliquer y compris dans les quartiers dits sensibles et peut-être davantage dans ces quartiers-là». Suite à cette décision, elle commente que «la Cour de cassation vient de forcer la digue de la laïcité». Pour le défenseur de Baby Loup, Me Richard Malka, « la décision de la Cour de cassation est très préoccupante. Elle exclut du domaine d’application de la laïcité tout le domaine privé et fait la part belle aux revendications communautaristes ».

Aujourd’hui, la Cour de Cassation tape du poing sur la table en signant cet arrêt et renvoie tout le monde dans son camp. La laïcité est une affaire sérieuse, elle ne doit pas souffrir des intérêts politiques de chacun. A l’heure où l’islamophobie atteint des sommets, la communauté musulmane de France ne peut que se réjouir de cette victoire.

Crédit photos : Google images

Un commentaire

  1. L’ingratitude de l’employée de Baby Lou a été totale. Son renvoi était logique. Quand est ce que les entreprise vont enfin avoir le droit d’appliquer une stricte neutralité à leur personnel. J’ai invité un boudhiste, un végétarien, un musulman, un nudiste et un cowboy texan à manger, résultat on a rien mangé et on s’est tapé dessus, le musulman ne supportant pas la nudité du naturiste…. triste humanité où les droits des uns doivent s’imposer à tous….

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*