Accueil / Actualités / Hugo Chavez est mort, un allié de moins pour la Palestine

Hugo Chavez est mort, un allié de moins pour la Palestine

Le Président vénézuélien Hugo Chavez est mort cette semaine atteint d’un cancer, cet ardent défenseur de la liberté, autant critiqué par les uns, qu’aimé par les autres, était un homme de poigne, et nombreux sont ceux qui le pleurent et déplorent la perte de cet homme qui ne mâchait pas ses mots.

En Palestine, que ce soit à Gaza sous embargo ou en Palestine occupée, les dirigeants ont évoqué « une perte importante pour les mouvements de libération », et exprimé leurs plus sincères condoléances.

Un homme affichant son soutien à la Palestine

Hugo Chavez, n’en déplaise à l’Amérique et à son principal allié, Israël, affichait ouvertement son soutien à la cause palestinienne, et à sa lutte pour la liberté. Ce même Hugo Chavez, qui avait facilité les formalités pour les palestiniens souhaitant se rendre au Venezuela, ils pouvaient y aller sans visa.

Hugo Chavez encore, qui au siège des Nations-Unies à New York, prenait souvent fait et cause pour la Palestine, et qui avait tenu un discours des plus remarquables lors de l’agression israélienne sur Gaza, nommée « Opération Plomb-Durci », en 2008-2009. Hugo Chavez qui avait expulsé l’ambassadeur d’Israël au Venezuela, en disant qu’il s’agissait d’un acte de solidarité avec le peuple de Gaza.

Voici un extrait d’un communiqué officiel paru à ce sujet :

 » Le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela exprime, encore une fois, avec des gens de partout dans le monde, l’horreur de la mort de femmes et d’enfants innocents de la Bande de Gaza à cause de l’invasion par les troupes israéliennes et les bombardements aériens et au sol systématiquement menés par l’État d’Israël sur le territoire palestinien. A cette heure tragique, indigné, le peuple du Venezuela manifeste sa solidarité sans réserve avec l’héroïque peuple palestinien; et  partage la douleur qu’ont  a surmonter les milliers de familles pour la perte de leurs proches, et debout avec eux, le gouvernement vénézuélien affirme qu’il ne se reposera pas jusqu’à ce que les responsables de ces atrocités criminelles soient sévèrement punis. »

« Le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela condamne fortement les violations flagrantes du droit international dont l’Etat d’Israël abuse, et dénonce son utilisation planifiée du terrorisme d’État, avec laquelle cet État se positionne en marge de l’ordre national. Pour les raisons exposées ci-dessus, le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela a décidé d’expulser l’ambassadeur d’Israël et une partie de son personnel de  l’ambassade d’Israël au Venezuela, en réaffirmant sa vocation de paix et que le droit international soit respecté. »

« Le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela a préparé sa mission conformément à l’ONU de sorte que, en même temps que la majorité des gouvernements qui en ont besoin, la pression soit mise sur le Conseil de sécurité afin d’appliquer des mesures urgentes et nécessaires pour stopper l’invasion actuelle de l’ Etat d’Israël contre le territoire palestinien.Le président Hugo Chávez, qui a soutenu les rencontres avec de hauts représentants du Congrès juif mondial et s’est toujours opposé à tout antisémitisme comme à  tous les types de discrimination et de racisme, lance un appel fraternel à la communauté juive à travers le monde pour s’opposer à la politique de l’État d’Israël,  politique criminelle qui sert comme un rappel des pires pages de l’histoire du XXe siècle. Avec le génocide du peuple palestinien, l’Etat d’Israël ne sera jamais en mesure d’offrir à ses propres citoyens une perspective vers une paix nécessaire et durable. »

Quelques phrases « choc » de Mr Chavez

« La Shoah, c’est ce qui se passe actuellement à Gaza ».

C’est l « holocauste » palestinienne avait  déclaré M. Chavez à la télévision. »Le président d’Israël en ce moment devrait  être arrêté  par la Cour pénale internationale ainsi que le président des États-Unis afin d’y être traduits devant le tribunal. »

Le socialiste Hugo Chavez, un critique virulent d’Israël et des Etats-Unis, avait accusé Washington d’avoir empoisonné le défunt dirigeant palestinien Yasser Arafat, de  déstabiliser le Moyen-Orient et de justifier les incursions israéliennes soutenus par les US

Réaction en Palestine occupée

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a exprimé sa profonde tristesse suite au décès du président vénézuélien, Hugo Chavez, qui est mort ce mardi, et il a ajouté que la mort de Chavez est une perte importante pour toutes les nations qui luttent pour la liberté, la libération et la justice.

Abbas a dit que Chavez était un combattant de la liberté qui n’a jamais abandonné  la lutte pour un monde dirigé par des principes de justice, d’égalité et de libération.

« Nous avons perdu un grand et courageux leader , un leader qui a soutenu les mouvements de libération dans le monde entier. Il est l’un des dizaines de symboles, tels que Simon Bolivar, qui a lutté pour l’égalité et la justice « , a déclaré M. Abbas.

« La mémoire de Chavez restera gravée dans nos mémoires, comme un chef courageux, comme une personne qui a fortement soutenu notre droit légitime à l’indépendance et à l’établissement de l’Etat palestinien « .

«Mon ami fidèle, Chavez, nous a quittés, et par son départ, tous les combattants de la liberté à travers le monde ont  perdu un grand leader », Mahmoud Abbas a aussi ajouté: «mais la lutte pour un monde meilleur, pour la fin de toutes les occupations  ne s’arrêtera jamais, nous sommes convaincus que les principes que Chavez appliquait  et ceux pour lesquels il s’est battu  seront suivis par d’autres dirigeants engagés ».

Abbas a également adressé ses condoléances à la famille de Chavez et au peuple vénézuélien, et a ajouté qu’il est convaincu que le peuple du Venezuela continuera le chemin du progrès et de la liberté.

Et à  Gaza

Le Mouvement de résistance islamique, le Hamas, a exprimé ses condoléances les plus sincères aux « gens sympathiques et au gouvernement du Venezuela» sur la mort du président Hugo Chavez, mardi soir.

Le Hamas a salué, dans un communiqué publié  mercredi,  les déclarations de Chavez à l’appui de la cause palestinienne, ajoutant qu’il a toujours défendu le peuple palestinien et sa liberté et qu’il avait condamné la guerre israélienne contre Gaza.

Le Hamas espère que le Venezuela restera  toujours un ardent défenseur des droits du peuple palestinien face à  l’occupation israélienne et  à son arrogance.

Le discours de Chavez pour Gaza 

Mr Chavez restera longtemps dans l’esprit de tous, comme un homme de poigne, défenseur de la  liberté et avide de droit, qui a fait beaucoup pour son pays, mais aussi pour d’autres. Peu ou pas assez de Chefs d’Etats ont appuyé aussi fermement la cause palestinienne, nous souhaitons qu’un nouveau « Chavez » prenne le relais, et que d’autres le rejoignent… car le génocide palestinien continue…

 

 

Un commentaire

  1. un homme de principes, courageux, qui n’hesite pas à dénoncer le terrorisme dans le monde, qui dit fort ce que les gens pensent bas, la thèse d’un assassinat par le mossad n’est pas à écarté

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*