Accueil / Bien-être / L’alcool, cette calamité

L’alcool, cette calamité

Une étude qui a été réalisée récemment a démontré par ses chiffres affligeants que le danger de l’alcool n’était aucunement anodin. Force est de constater que ses effets néfastes sont sources d’une importante cause de mortalité.

L’alcool et ses ravages

C’est en effet 49 000 décès par an qui sont recensés chaque année, un résultat inquiétant surtout lorsque nous connaissons les méfaits qu’entraînent les boissons alcoolisées. L’étude en question, réalisée par l’institut Gustave Roussy a ainsi révélée que les Français consommeraient trop d’alcool.  Il engendre des maladies cardio-vasculaires soit 12 000 décès par an ou encore le cancer soit 15 000 décès et bien d’autres maladies encore. Ce fléau est également la première cause de mortalité sur les routes et touche particulièrement les jeunes, il a des conséquences dramatiques sur la société. Pourtant, il est curieux d’observer que de multiples panneaux publicitaires sur l’alcool ne manquent malheureusement pas à l’appel.

Qu’en pense notre religion?

De par ses chiffres et les dégâts désastreux générés au quotidien, nous remarquons que notre religion ne prohibe pas cet boisson enivrante inutilement, l’islam nous inculque des valeurs telles que l’amabilité, la justice, le contrôle de soi ( djihad an-naffs) autant de valeurs qui nécessitent la sobriété au quotidien. Dieu à doté l’Homme de nombreux bienfaits, dont la raison, il est donc impensable de contourner cette conception. C’est pourquoi il est plus qu’un devoir de Le remercier, de nous écarter face à un tel danger. Il est ainsi aisé de constater que les interdits en islam ne sont donc en aucun cas insignifiants mais préservent plutôt l’homme de la turpitude.

« Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez. »
[Sourate 5 verset 90]

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*