Accueil / Actualités / Indonésie : Une fatwa pour l’interdiction des dos d’âne…

Indonésie : Une fatwa pour l’interdiction des dos d’âne…

La plus haute instance religieuse d’Indonésie, à savoir le Conseil Indonésien des Oulémas, a émis une fatwa interdisant les ralentisseurs sur les routes de la province de Kalimantan (île de Bornéo), d’après RFI. Selon les savants de ce conseil, ces ralentisseurs empêcheraient les véhicules de circuler librement et causeraient des accidents.

Pour appuyer cet avis religieux, le chef du Conseil Indonésien des Oulémas, fait référence au Prophète Mohamed -Paix et bénédictions sur lui- dont un hadith très connu stipule qu’aucun obstacle ne doit bloquer la circulation dans les rues. L’interprétation de ce hadith par le Conseil des Oulémas, énonce que les ralentisseurs ne seraient donc pas conformes aux valeurs de l’Islam. 

Ce n’est pas la première fois que l’Indonésie, qui compte environ 200 millions de musulmans, fait parler d’elle en terme de fatawas assez controversées. On se rappelle de celles prononcées contre le yoga ou encore les feux d’artifice.

A vouloir interdire tout et n’importe quoi, on en oublie les réelles préoccupations de la population du pays.

Le Conseil Indonésien des Oulémas risque t-il de perdre sa crédibilité ?

 Rappel : Une fatwa est, dans l’islam, un avis juridique donné par un spécialiste de loi islamique sur une question particulière. Contrairement à l’opinion répandue par les médias en Occident, une fatwa n’est pas forcément une condamnation.  Il s’agit d’un avis religieux pouvant porter sur des domaines variés : les règles fiscales, les pratiques rituelles ou encore l’alimentation.

 

Un commentaire

  1. Une fatwa pour interdire les dos d’âne! j’ai cru que c’était une blague au début.

    Plus sérieusement, cela est inquiétant je ne pense pas que cela soit le principal tracas des Indonésiens.

    Une façon de plus de parler de la pluie et du beau temps…..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*