Accueil / Actualités / L’islam au coeur du débat

L’islam au coeur du débat

Une fois n’est pas coutume, l’islam est au cœur de tous les débats. Ainsi, nous constatons une recrudescence des actes islamophobes ces derniers jours sous l’indifférence des pouvoirs publics.
Outre les profanations de mosquées, les propos tenus par Manuel Valls mettent une fois de plus l’islam sur le devant de la scène.

Profanations de mosquées

A l’heure où le ministre de l’intérieur  Manuel Valls décide d’expulser des imams « radicaux », les mosquées subissent des profanations telles que des tags et des actes de vandalisme à répétitions.
Ce sont au total trois mosquées qui ont été profanées ce week-end,  en premier lieu , à Besançon où la mosquée El Fath à fait l’objet  de dégradations, une étoile de David a ainsi été taguée sur le mur accompagnée d’une croix gammée.
Le lendemain, la même étoile de David fût retrouvée sur la mosquée El  Sunna du quartier Saint Claude. Enfin, dimanche, sur la mosquée de Seine et Marne  d’autres croix gammées ainsi que des inscriptions tels que « Nike l’islam » et « Vive la Gaule » ont été retrouvées. Inutile de préciser que l’islamophobie est bel et bien présente en France, on ne se lasse pas d’exprimer  l’évidence.

Le gouvernement quant à lui, préfère pointer du doigt un problème crucial et stratégique pour la France …le bout de tissu porté par nos sœurs musulmanes…

La question du voile

Le 7 février , Manuel Valls ne manqua  pas d’évoquer  la question du voile, ultime priorité de la gauche bien pensante et d’ailleurs de la droite également.  Il s’est exprimé par ses mots : « le voile qui interdit aux femmes d’être ce qu’elles sont, restera pour moi et doit rester pour la République un combat essentiel ».
Le gouvernement met ainsi le voile sur les problèmes récurrents des Français, tels que le chômage, les problèmes de logement, les sans abris… et tant pis si ce faisant, on met au ban de la société des millions de français.
En d’autres termes, les musulmans se font les boucs émissaires de la République.

Principe du clou qui dépasse et qui se fait taper dessus, on l’aura deviné l’islam n’a pas la côte en France. L’islam serait elle le moyen de faire augmenter l’audimat des médias en cas de flop? La question que pose tout ce tapage aux musulmans est cependant cruciale : comment se comporter face à de telles provocations?  Affaire à suivre…

 

 Crédit Photo : Google images

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*