Accueil / Actualités / « C’est lui, boum, c’est fait » : témoignage d’un meurtier

« C’est lui, boum, c’est fait » : témoignage d’un meurtier

Dans la nuit du 1er au 2 mai 2011, dans la périphérie d’Abbottabad au Pakistan, meurt le chef d’al Qaïda. L’auteur du meurtre raconte.

Recherché, notamment pour cause de son implication dans les attentats du 11 septembre 2001, Oussama Ben Laden est la cible d’un raid, l’opération « Neptune Spear » ou « Trident de Neptune ». L’assaut, donné en pleine nuit, n’a pas duré plus d’une quarantaine de minutes.

« C’est lui, boum, c’est fait »

« Il y avait Ben Laden là, debout. Il avait ses mains sur les épaules d’une femme, la poussant devant, pas exactement vers moi mais dans la direction du vacarme du couloir. C’était sa plus jeune femme, Amal. C’est lui, sans aucun doute. C’est lui, boum, c’est fait. Il était mort. Il ne bougeait pas. Sa langue pendait. Je l’ai vu prendre ses dernières inspirations, juste une respiration réflexe. » déclare l’auteur du meurtre, ayant préféré garder l’anonymat. La Maison Blanche a, par ailleurs, démenti certains de ces propos, notamment ceux selon lesquels le chef d’al Qaïda aurait usé de l’une de ses femmes comme d’un bouclier.

Demeurent encore bien trop de zones d’ombres, laissant imaginer complot sur complot. La traque du chef d’al Qaïda, sa mort, qu’en est-il réellement?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*