Accueil / Actualités / Tunisie : deuil et violences

Tunisie : deuil et violences

Chokri Belaïd a été assassiné le mercredi 6 février alors qu’il sortait de son domicile. La nouvelle a provoqué un choc dans le pays déjà fragilisé par des revendications populaires et une crise politique qui n’en finit pas. L’assassinat de l’opposant du parti au pouvoir a déclenché de nouvelles violences dans plusieurs villes de Tunisie. L’enterrement prévu ce vendredi 8 février a réuni une foule immense, un appel à la grève générale avait été lancé.

Une grande mobilisation 

Les funérailles de Chokri Belaïd ont rassemblé plus de 40 000 personnes, c’est vers 16 heures que le corps a été mis en terre, les soutiens très nombreux avaient répondu à l’appel lancé par la coalition des partis de gauche, opposant au pouvoir, au sein de laquelle Chokri Belaïd évoluait. Des obsèques-manifestation qui ont paralysé le pays. Les vols depuis et vers la Tunisie ont été annulés, les rues désertées et les moyens de locomotions comme les bus et le tramway tournaient au ralenti.

Un évènement sous haute tensiontunise

Des heurts ont très vite éclaté entre manifestants et forces de l’ordre, des policiers les ont pourchassés à coups de matraque et de gaz lacrymogènes alors qu’ils scandaient « Dégage, dégage », un slogan devenu célèbre, mais encore « Assassins » ou « Chokri repose en paix ». Des camions de l’armée ont été déployés et des soldats mobilisés dans les villes de Gafsa, Sidi Bouzid ou encore Zarzis dans le sud. Cela n’a pas empêché la mort d’un policier.

La Tunisie en crise

Le pays connait actuellement une crise sans précédent, ancrée profondément dans une société qui peine à se reconstruire depuis le printemps arabe dont elle avait été l’initiatrice. Aujourd’hui, en Europe et particulièrement en France, on accuse les régimes islamistes, d’avoir semé la discorde et de mettre en danger les libertés individuelles. Tout est tellement plus facile quand c’est blanc ou noir. Pourtant, la société tunisienne mérite qu’on fournisse des analyses plus développées que ces sombres machinations manichéennes, et qu’on encourage plutôt que diviser une population qui se bat pour des jours meilleurs. 

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*